Environnement

Échappée belle avec Jean-Marc Barr et l’association Île Eau

Il y a 2 mois
Passer une journée à refaire le monde (surtout sous-marin !) en compagnie de Jean-Marc Barr, qui n’en aurait pas rêvé ? Il y a quelques jours, la jeune association L’Ile Eau a convié des plongeurs et apnéistes à bord de l’Ombre du Vent, un voilier de 12 mètres skippé par le capitaine Armand Forestier. 
 
Les objectifs de l’Île Eau
 
Créée il y a tout juste 1 an, l’association l’Île Eau  souhaite mettre en lumière, diffuser et partager les messages de personnes actives, inspirées et inspirantes au service de la Terre, de l’humain et du vivant. Avec des valeurs basées sur les principes d’une écologie relationnelle et environnementale, Nadia Bonnard et Émilie Ardizzone, les deux co-fondatrices, se mobilisent pour semer les graines du retour à l’harmonie entre le corps et l’esprit, entre l’Homme et le monde qui l’entoure et dont il fait partie. 

Leur devise ? “Sois le changement que tu veux voir dans le monde” (Gandhi).
Afin de promouvoir cet alignement “corps-esprit-environnement” et d’inviter à vivre consciemment de façon plus harmonieuse et vertueuse, l’association organise des conférences, projections/débats, concerts acoustiques, voyages sonores méditatifs, performances artistiques…

Une journée avec Jean-Marc Barr

C’est dans ce cadre qu’elle a convié début mai une dizaine de personnes à participer à une « expérience vibratoire embarquée » à bord du voilier l’Ombre du Vent. 

À bord, le musicien Maxime Le Royer, au handpan et didgeridoo, et sa compagne Iris à la guimbarde, ont plongé les participants dans un bain sonore envoutant et méditatif, propice aux discussions. Eglantine Rivière, l’artiste au grand coeur de l’association Théodora œuvrant pour les enfants hospitalisés les accompagnait à la flute traversière. Le champion d’apnée Rémy Dubern a parlé des bienfaits de son sport pour les personnes à mobilité réduite. Solène Basthard-Bogain, plongeuse biologiste de Septentrion Environnement, a présenté cette association qui fait l’interface entre les acteurs et pratiquants de la mer pour une utilisation raisonnée et partagée de cet espace. Audrey Dubern, apnéiste ambassadrice de l’association Longitude 181, a évoqué la nécessaire sensibilisation des populations au milieu marin. Marie-Laure Truyol représentait France 3 Provence Alpes pour « Ensemble c’est mieux », la nouvelle émission d’entraide et solidarité de la chaîne. Et au milieu de tout ce petit monde, Jean-Marc Barr a joué le jeu en toute simplicité, en prenant même… la barre !

Au centre, l’acteur Jean-Marc Barr entouré des membres de l’association l’Île Eau et de leurs invités.

 
La crique du Frioul a ce jour-là philosophé : de l’état des océans aux connaissances sur la mer transmises aux plus jeunes générations, de l’intérêt du milieu marin pour les publics malades ou en situation de handicap aux recherches menées sur les algues pour aider la science, des théories collapsionnistes aux espoirs les plus fous… les esprits se sont évadés, des idées ont jailli… un brainstorming aspergé d’embruns où chacun a imaginé un monde dans lequel l’Homme serait respectueux de lui-même, des siens et de l’environnement qui l’entoure… 
 
Plus tard en soirée, la projection du dernier film de Jean-Marc Barr au cinéma le César de Marseille, “La particule humaine”, s’est révélée être le pendant terrestre de cette escapade maritime. Entre agriculture déraisonnée et scénario futuriste catastrophe, entre espoir et désespoir, chacun aura, comme dans le Grand Bleu, imaginé une fin heureuse ou plus pessimiste du film que nous sommes tous en train de jouer, à la fois en tant que réalisateurs, acteurs et producteurs… l’ouverture sur une grande soirée débat de près de 2h qui s’est animée grâce aux interventions d’associations sur le milieu marin comme Palana Environnement, qui revalorise les engins de pêche retrouvés en mer, ou le collectif « 1 déchet par jour » pour rendre nos espaces plus propres, aux témoignages de spectateurs, commentés en toute bienveillance par Jean-Marc, transformé pour l’occasion en animateur engagé, fervent défenseur de la cause environnementale. 
Audrey Dubern
Photo haut de page : © Acuna Matata – C’est la vie
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

POPULAIRE