Biologie

Hippocampe, une exposition originale sur un animal énigmatique

Il y a 1 année

«Émerveiller pour sensibiliser », c’est le but de l’exposition Hippocampe visible du 9 juillet au 20 août 2016 à la Salle Pagnol de l’Institut océanographique Paul  Ricard (83). Conçue de façon originale, elle a été pensée pour être facilement modulable, itinérante et ludique. Ceci afin d’initier le public le plus large possible à la fragilité et à la richesse de cette espèce rare de poisson si particulière et emblématique.

Le bassin de Thau, royaume de l’hippocampe
Coordonnée par le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE ), cette exposition est le résultat de neuf années d’études dans le cadre du projet de science participative baptisé Hippo-Thau. Ce projet a été initié en 2005 dans le bassin de Thau pour améliorer la connaissance de l’espèce, tant au niveau de sa biologie que de son environnement. Outre les scientifiques, de nombreux usagers de la lagune ont été sollicités : des plongeurs aux scolaires en passant par les conchyliculteurs et les pêcheurs, tous ont permis la récolte d’informations inédites. Ce sont ces résultats qui sont présentés au fil de l’exposition.

Une plongée dans le milieu sous-lagunaire
Hippocampe se propose d’immerger les visiteurs sous l’eau de la lagune de Thau, là où habite celui que l’on appelle également le cheval de mer. Pour cela les cinq secteurs thématiques de l’exposition sont intégrés dans une grande boîte bleue qui crée une ambiance tamisée propice à la découverte. Le but est d’appréhender le maximum d’informations sur la biologie des hippocampes, leur famille, les menaces qui pèsent sur l’espèce et les solutions mises en place pour les préserver. À travers une grande diversité de contenus, à la fois du texte et des éléments interactifs (maquettes, bande dessinée géante, animation 3D…), différents niveaux de lecture sont proposés pour toucher un public très divers : jeunes enfants, scolaires, étudiants, enseignants, famille, scientifiques.

Forte de son succès auprès du grand public venu à Sète et à Marseillan, l’exposition va entamer à partir de l’année 2016 une itinérance nationale, et ce jusque fin 2017.

Une partie de l'expostion © CPIE BT

Une partie de l’exposition © CPIE BT

Morgane CONSTANTIN

POPULAIRE

    Un homard bleu, nouvelle star de l’aquarium Océanopolis de Brest

    Un homard bleu, nouvelle star de l’aquarium Océanopolis de Brest

    2013 – 2017 : des plongeurs engagés pour la science aux Philippines

    2013 – 2017 : des plongeurs engagés pour la science aux Philippines