Biologie

Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… la squille multicolore

Il y a 4 mois

Crustacé membre de l’ordre des Stomatopoda, la squille multicolore, également appelée mante de mer paon ou crevette-mante s’est fait un nom en 2018 en apparaissant dans le documentaire « Blue » de Keith Scholey et Alastair Fothergill (production Disneynature). Arborant de multiples couleurs qui font le bonheur des plongeurs-photographes, elle présente de fascinantes capacités…  

Mante de mer paon

Une mante de mer paon en veille à la sortie de son terrier. © Nicolas Barraqué

 

    1. Une force démesurée : redoutable chasseur, la squille multicolore (Odontodactylus scyllarus) détient l’uppercut le plus puissant de l’océan avec une puissance d’impact atteignant 1 500 newtons qui engendre un phénomène de cavitation, la production d’une bulle de vapeur qui implose à son tour. Ses deux pattes ravisseuses en forme de massue assomment les proies et brisent leur carapace à une vitesse jusqu’à 80 km/h, ce qui fait d’elle un des invertébrés les plus rapides du monde. Les plongeurs doivent s’en méfier car elle peut infliger d’importantes blessures et est capable de briser le caisson d’un appareil photo.
    2. Multicolore : la squille ne détient pas ce nom pour rien, c’est l’un des crustacés les plus colorés au monde. Sa coloration est vert brillant chez les mâles, olivâtre à brune pour les femelles et jaunâtre chez les jeunes pour la majeure partie du corps. Sur son corps se trouvent des poils rouge vif le long des appendices. Quant au pédoncule situé à la base des yeux et des antennes, il est d’un bleu intense. Pour grandir, la squille doit muer et changer de carapace toutes les 6 semaines.
    3. Une vision complexe : la vue de la squille multicolore est la plus perfectionnée et détaillée du monde animal. Ses yeux globuleux et pédonculés sont mobiles indépendamment l’un de l’autre, lui offrant une vision à 360°. Ils sont aussi constitués de milliers de facettes, chacune affichant une image. Divisés en 2 hémisphères avec une bande centrale, ils lui confèrent une vision tridimensionnelle très précise, même avec un seul œil.
    4. Un panel de couleurs : la crevette-mante est capable de distinguer les couleurs à travers sa bande centrale. Elle possède en effet une dizaine de photopigments pour chaque œil, contre 3 pour l’homme. Elle peut ainsi détecter l’ultraviolet et percevoir la lumière polarisée sous ses deux formes, linéaire et ondulée.
    5. Un détecteur de cancer : selon une étude menée au Queensland (Australie), la squille multicolore pourrait détecter des lésions cancéreuses et l’activité de neurones grâce à sa capacité à percevoir la lumière polarisée. Cette approche en biomimétisme permettrait dans le futur de développer des capteurs de caméra identifiant les tumeurs.
    6. Des moyens de communication originaux : seuls invertébrés capables de reconnaissance individuelle, les mantes de mer paon sont dotées d’uropodes (appendices postérieurs) et d’écailles antennaires qui lui permettent de communiquer avec d’autres crevettes mantes lorsque celles-ci réfléchissent la lumière.
    7. Une posture caractéristique : la squille affiche une position bien particulière, celle-ci redresse la tête et le céphalothorax formant un angle de 45°pour guetter les alentours. En cas de danger, elle arbore une position de défense en se mettant sur le dos et en relevant sa queue en direction du danger, uropodes déployés en éventail.
    8. Son terrier, une obsession : adoptant un comportement territorial, la crevette-mante entretient régulièrement son terrier tout au long de la journée. Gare aux poissons trop curieux qui le défont ! Ce qui ne l’empêche pas de changer d’habitation régulièrement, n’hésitant pas à se battre pour voler un terrier mieux placé et s’y installer.
    9. Un mâle à l’écoute : lors de l’accouplement, le mâle charme la femelle par une danse indiquant ses intentions. Celui-ci possède deux pénis, un à la base de chaque patte de la troisième paire locomotrice. Une fois jusqu’à 50 000 œufs pondus, la femelle les conserve en boule devant sa bouche. Pendant cette gestation qui dure 2 à 3 mois, elle est donc vulnérable car elle ne peut plus ni se nourrir ni se défendre. Mais elle peut compter sur le mâle qui assure sa protection !
    10. Une squille multicolore en France : un individu a déjà été reporté à Saint-Malo en 2009. L’animal se serait échappé d’un aquarium.

 

Où la rencontrer ? La squille multicolore se trouve essentiellement dans l’océan Indo-Pacifique, au sud du Japon, en Nouvelle-Calédonie et à Hawaii. Les plongeurs peuvent la retrouver jusqu’à 70 mètres de profondeur.

Lisa Ferré

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Murène de Méditerranée

    Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… la murène de Méditerranée

    Grand requin blanc à Guadalupe.

    Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… le grand requin blanc