Biologie

‘Abysses’, une plongée dans le mystère des profondeurs !

Il y a 2 années

Une plongée à des milliers de mètres sous la surface des océans, là où la lumière ne pénètre plus, pour partir à la rencontre de créatures incroyables, cela vous tente ?
C’est ce que vous propose l’exposition itinérante « Abysses », ou « The Deep » pour la version anglaise, inaugurée en 2007 au Muséum national d’histoire naturelle de Paris (MNHN) et ayant eu à ce jour plus de deux millions de visiteurs en France et à travers le monde (Singapour, Chine, Brésil…). Elle est actuellement présentée jusqu’au 14 août 2016 au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel, en Suisse.

Le submersible américain « Johnson Sea Link-1 » de l’institut de recherche Harbor Branch © 2006 Institution océanographique Harbor Branch

Le submersible américain « Johnson Sea Link-1 » de l’institut de recherche Harbor Branch © 2006 Institution océanographique Harbor Branch

Une exposition unique au monde
Auteure, réalisatrice de films scientifiques et animaliers, fondatrice de l’association Bloom qui est l’un des partenaires (avec Columbia River et le Muséum National d’histoire naturelle), Claire Nouvian est la commissaire de l’exposition. C’est en 2001 à l’aquarium de Monterey, en Californie que tout commence… Elle y découvre des images exceptionnelles du monde des grandes profondeurs qui va devenir sa passion. Entièrement conçu en étroite collaboration avec des chercheurs du monde entier, le projet colossal que constitue « Abysses » est unique en son genre. D’une part par la collection fantastique d’animaux profonds réunie ici, certains d’entre eux n’ayant encore jamais été montrés au public. D’autre part pour le mode de présentation de ces animaux, inédit : grâce à la collaboration avec le talentueux taxidermiste du MNHN Christophe Gottini, c’est la première fois que des animaux marins des grandes profondeurs (incapables de survivre en surface) sont présentés sous forme préservée, suspendus dans leur milieu aqueux, grâce à des fils invisibles pris dans les parois des aquariums.

Baudroie « Poisson football » (Himantolophus groenlandicus) avec son leurre bioluminescent au bout de l’appendice frontal. 45 cm. © museum Alain Germond

Baudroie « Poisson football » (Himantolophus groenlandicus) avec son leurre bioluminescent au bout de l’appendice frontal. 45 cm. © museum Alain Germond

De la vie de l’entre-deux-eaux à celle de la plaine abyssale
L’exposition lève le voile sur l’univers méconnu des abysses. Un milieu incroyable qui malgré des profondeurs extrêmes, une obscurité quasi-totale, une pression écrasante, un froid glacial et un manque cruel de ressources alimentaires, accueille la vie… Pour découvrir ce monde fascinant, le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel propose de pénétrer dans un espace unique transformé en écrin sombre très faiblement éclairé, qui va guider le visiteur depuis la surface vers les profondeurs les plus extrêmes. Après avoir appris à distinguer les différentes profondeurs des océans et les écosystèmes associés grâce à une coupe simplifiée des océans, le visiteur est plongé dans l’entre-deux-eaux. Il y découvrira notamment des photographies saisissantes ainsi qu’une série d’aquariums proposant des spécimens conservés à la morphologie digne d’Alien. Puis c’est l’arrivée dans la plaine abyssale… Dans cette deuxième partie de l’exposition, le visiteur découvre en exclusivité mondiale un film avec des images inédites issues de plongées récentes effectuées par différents instituts de recherche mondiaux. La vie au niveau des fonds est tout aussi étonnante avec une faune peu dense mais très diversifiée.

Visiteurs utilisant les liseuses de légendes de l’exposition © museum Alain Germond

Visiteurs utilisant les liseuses de légendes de l’exposition © museum Alain Germond

À noter : grâce à une collaboration avec le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel qui est l’un des partenaires du Festisub, un billet d’entrée pour le festival permet une entrée gratuite à l’exposition Abysses.

Morgane CONSTANTIN

POPULAIRE

    Un homard bleu, nouvelle star de l’aquarium Océanopolis de Brest

    2013 – 2017 : des plongeurs engagés pour la science aux Philippines