Agenda

UPY 2021 : Renee Capozzola désignée photographe de l’année

Il y a 8 mois

Le concours britannique Underwater photographer of the year vient d’annoncer le photographe de l’année 2021 ainsi que l’ensemble du palmarès. La photographe américaine Renee Capozzola remporte le grand prix de cette compétition. Elle est la première femme à recevoir ce prix prestigieux. Sa photo s’est démarquée parmi les 4500 clichés examinés par le jury. Des photographes venus de 68 pays différents ont participé à cette édition. Le jury de cette année était composé des photographes Peter Rowlands, Martin Edge et Alex Mustard. Découvrez le palmarès complet des 13 catégories.

Grand Angle

1er prix – Renee Capazzola (États-Unis)

Photographe de l'année et 1er prix grand angle. © Renee Capozzola / UPY2021

Photographe de l’année et 1er prix grand angle. © Renee Capozzola / UPY2021

Renee Capozzola : “En Polynésie française, il existe une forte protection juridique pour les requins, leur permettant de prospérer et d’équilibrer l’écosystème marin. En août 2020, j’ai visité l’île de Moorea, qui était ouverte aux visiteurs et qui se trouve être mon endroit préféré pour photographier les requins. Au cours de ce voyage, j’ai passé plusieurs soirées dans les bas-fonds au coucher du soleil, dans l’espoir de capturer quelque chose d’unique. Au lieu de me concentrer sur des images à deux niveaux pour lesquelles je suis connu, j’ai décidé d’essayer quelque chose de différent. J’ai envisagé de visé les requins sous l’eau avec le coucher de soleil vu à travers la fenêtre de Snell. Cela a nécessité de nombreuses tentatives, mais ce soir-là, l’eau était calme, les requins sont entrés en scène dans une belle composition et j’ai eu la chance que des oiseaux passent juste à ce moment au-dessus de l’eau. Étant donné que de nombreuses espèces de requins sont menacées d’extinction, j’espère que les images de ces beaux animaux aideront à promouvoir leur conservation.”

L’avis du jury :”Ce ballet de requins de récif et d’oiseaux de mer, au coucher du soleil, dans un coin tranquille de l’océan Pacifique est un gagnant richement mérité pour le prix du photographe sous-marin de l’année 2021. C’est une image d’espoir, un aperçu de ce que l’océan peut révéler quand nous lui donnons une chance, de prospérer avec une vie spectaculaire en-dessous et au-dessus de la surface.
Alex Mustard

Les juges n’ont pas douté un seul instant : cette image était, de loin, la gagnante méritée. Absolument tout dans cette photo est juste : composition, lumière, couleur et contraste. Presque parfaite !
Peter Rowlands

La première fois que j’ai posé les yeux sur cette image, j’étais tout simplement hypnotisé. C’est la palette de couleurs qui m’a attiré en premier. Les ventres austères des requins créent une sorte d’union les uns avec les autres juste au-dessus de leurs reflets. Les oiseaux au-dessus ressortent particulièrement dans le ciel du coucher du soleil et ils semblent faire la queue pour se régaler à leur tour. Une image sous-marine époustouflante.
Martin Edge

2ème prix – Martin Broen (États-Unis)

2ème prix grand angle. © Martin Broen / UPY2021

2ème prix grand angle. © Martin Broen / UPY2021

3ème prix – Oleg Gaponyuk (Russie)

3ème prix grand angle. © Oleg Gaponyuk / UPY2021

3ème prix grand angle. © Oleg Gaponyuk / UPY2021

Macro

1er prix – Galice Hoarau (Norvège)

1er prix macro. © Galice Hoarau / UPY2021

1er prix macro. © Galice Hoarau / UPY2021

Galice Hoarau : ” L’hippocampe pygmée Pontohi (Hippocampus pontohi) est l’un des hippocampes les plus petits et les plus récemment découverts. Il vit généralement sur les tombant et peuvent être difficiles à dénicher. Nous en avions vu deux lors de la plongée du matin, j’ai donc décidé de consacrer l’après-midi à obtenir une photo rétroéclairée. Nous avons eu la chance de trouver celui-ci suspendu au mur, permettant l’utilisation d’un snoot pour le rétroéclairer avec l’aide de Rando, mon guide de plongée. Nous avons dû attendre qu’il s’habitue à nous et finalement se tourne vers la caméra un bref instant.”

L’avis du jury : “Cette image en contre-jour d’un petit hippocampe pygmée est superbe. La composition est si forte, juste un soupçon de branche et rien de plus. Utiliser le snoot pour cette image était l’idéal. C’est lumineux au travers du pygmée tout en étant discret et subtil. Le fond noir austère donne sa force à cette image, gagnante méritée de la catégorie macro !
Martin Edge

2ème prix – Steven Kovacs (États-Unis)

2ème prix macro. © Steven Kovacs / UPY2021

2ème prix macro. © Steven Kovacs / UPY2021

3ème prix – Chien Ting Hou (Chine)

3ème prix macro. © Chien Ting Hou / UPY2021

3ème prix macro. © Chien Ting Hou / UPY2021

Épave

1er prix – Tobias Friedrich (Allemagne)

1er prix épave. © Tobias Friedrich / UPY2021

1er prix épave. © Tobias Friedrich / UPY2021

Tobias Friedrich : “En raison du mauvais temps à Tiger Beach et à Bimini, nous avons dû chercher un abri près de Nassau, aux Bahamas, et faire des plongées régulières. Cette épave était totalement nouvelle pour moi et s’est révélée être une grande surprise lorsque nous sommes descendus car la proue était presque complètement suspendue au-dessus d’un surplomb de sable.”

l’avie du jury : “Les images d’épaves sortent du lot pour plusieurs raisons : une échelle à la David et Goliath, la grandeur et la clareté pour n’en citer que trois et cette image rassemble tout cela et bien plus encore. Si vous voulez connaître la formule secrète d’un cliché d’épave classique, ne cherchez pas plus loin.
Peter Rowlands

2ème prix – Grant Thomas (Grande-Bretagne)

2ème prix épave. © Grant Thomas / UPY2021

2ème prix épave. © Grant Thomas / UPY2021

3ème prix – Renee Capozzola (États-Unis)

3ème prix épave. © Renee Capozzola / UPY2021

3ème prix épave. © Renee Capozzola / UPY2021

Comportement animalier

1er prix – Karim Iliya (États-Unis)

1er prix comportement. © Karmi Iliya / UPY2021

1er prix comportement. © Karmi Iliya / UPY2021

Karim Iliya : “C’est une scène terrifiante pour ces petits poissons, fuyant pour sauver leur vie alors qu’un marlin rayé les chasse. La moindre erreur signifie la mort. Il y a souvent des oiseaux chassant venant d’en haut et parfois une douzaine d’autres marlins ainsi que des lions de mer qui attaquent de tous côtés. Le marlin est l’un des poissons les plus rapides, un terrifiant prédateur pour un petit poisson dans le grand désert bleu. Je suis allé au Mexique pour documenter ces frénésies alimentaires, mais je ne m’attendais pas à une chasse aussi rapide, presque trop rapide à traiter pour mon cerveau. Pendant un bref instant, cette scène s’est déroulée devant moi et j’ai dû me fier à tous mes instincts et mon expérience sous l’eau pour prendre cette photo. J’ai utilisé la lumière naturelle et je suis resté à la périphérie de la Baitball pour essayer de les perturber au minimum. Ces scènes de chasse sont l’un des plus grands spectacles de la nature.”

l’avis du jury : “La plupart des images de baitball sont prises de plus loin, mais celle-ci, tombée en plein dans le mille et se déroulant juste sous nos yeux, est étonnante et remarquablement différente. Les yeux des poissons semblent encore plus ouverts que la normale. Pas étonnant !”
Peter Rowlands

2ème prix – Jing Gong Zhang (Chine)

2ème prix comportement. © Jing Gong Zhang / UPY2021

2ème prix comportement. © Jing Gong Zhang / UPY2021

3ème Prix – Mike Korostelev (Russie)

3ème prix comportement. © Mike Korostelev / UPY2021

3ème prix comportement. © Mike Korostelev / UPY2021

Portrait

1er prix – Ryohei Ito (Japon)

1er prix portrait. © Ryohei Ito / UPY2021

1er prix portrait. © Ryohei Ito / UPY2021

Ryohei Ito : “À mesure que le poisson napoléon asiatique vieillit, il change de sexe, passant de femelle en mâle. Pendant le processus, une grosse bosse se développe sur sa tête. J’ai pensé à l’éclairage et à la composition pour que l’on puisse bien voir la bosse et le visage puissant de l’animal. Il vit dans un sanctuaire sous -marin et ressemble à un dieu gardien. Je voudrais remercier mon professeur, Keigo Kawamura, pour m’avoir appris à prendre des photos sous-marines, et Hiroyuki Arakawa qui m’a guidé.”

L’avis du jury : “Un sujet peut avoir un caractère visuel naturel comme une caricature mais ce n’est pas suffisant pour un gagnant de concours. L’éclairage et la composition l’ont fait remonter le classement à chaque fois que nous l’avons vu. Un digne gagnant.”
Peter Rowlands.

2ème prix – Keigo Kawamura (Japon)

2ème prix portrait. © Keigo Kawamura / UPY2021

2ème prix portrait. © Keigo Kawamura / UPY2021

3ème prix – Michael Gallagher (Grande-Bretagne)

2ème prix portrait. © Michael Gallagher / UPY2021

2ème prix portrait. © Michael Gallagher / UPY2021

Noir et blanc

1er prix – Diana Fernie (Autralie)

1er prix noir et blanc. © Diana Fernie / UPY2021

1er prix noir et blanc. © Diana Fernie / UPY2021

Diana Fernie : “Cette photo a été prise à Leru Cut dans les îles Salomon. J’ai eu la chance d’avoir gagné un voyage de 10 jours sur le bateau de croisière Solomons PNG Master et j’étais très heureuse d’avoir l’opportunité de visiter à nouveau ce site. Ayant plongé dans ces eaux à deux reprises, je savais à quoi m’attendre. Cependant, j’avais besoin d’un modèle élégant comme élément essentiel pour cette composition et mes compagnons immédiats ne pouvaient en aucun cas être classés comme élégants… heureusement, il y avait un autre photographe dans mon groupe dont la femme, belle modèle, était le sujet parfait. J’ai réussi à capturer quelques clichés d’elle alors qu’elle posait pour son mari !”

l’avis du jury : “Excellente utilisation de tous les tons, du noir riche au blanc pur. La composition est classique et la décision de passer au noir et blanc a été un choix gagnant.
Peter Rowlands

2ème prix – Martin Broen (États-Unis)

2ème prix noir et blanc. © Martin Broen / UPY2021

2ème prix noir et blanc. © Martin Broen / UPY2021

3ème prix – Renata Romeo (Italie)

3ème prix noir et blanc. © Renata Romeo / UPY2021

3ème prix noir et blanc. © Renata Romeo / UPY2021

Appareil compact

1er prix – Jack Berthomier (Nouvelle-Calédonie)

1er prix appareil compact. © Jack Berthomier / UPY2021

1er prix appareil compact. © Jack Berthomier / UPY2021

Jack Berthomier : “Je suis allé pêcher dans la rivière pour prendre quelques clichés quelques jours après de grosses pluies qui font monter le lit de la rivière et créent de grosses crues. Le courant était  fort mais toujours praticable en apnée avec les plantes, les feuilles et des branches cassées. Elles apportent beaucoup de couleurs qui mettent en valeur cette carpe néo-calédonienne qui est commune dans nos rivières.

l’avis du jury : “Un gagnant tellement mérité pour cette catégorie appareil compact. L’auteur a fait ressortir la carpe sur un fond coloré de jaune, vert, rouge et de bleu. Le soupçon de couleur qu’apporte également le ciel met cette image en valeur à la perfection.
Martin Edge

2ème prix – ManBd (Malaisie)

2ème prix appareil compact. © ManBd / UPY2021

2ème prix appareil compact. © ManBd / UPY2021

3ème prix – Isaías Cruz (Espagne)

3ème prix appareil compact. © Isaías Cruz / UPY2021

3ème prix appareil compact. © Isaías Cruz / UPY2021

Photographes prometteurs

1er prix – SJ Alice Bennett (Mexique)

1er prix photographe prometteur. © SJ Alice Bennett / UPY2021

1er prix photographe prometteur. © SJ Alice Bennett / UPY2021

SJ Alice Bennett : “Comme cette photo a été prise pendant un cours de plongée souterraine, nous avons mis en place un plan assez complexe. Ce n’est généralement pas comme ça que je dirige les shooting souterrains. Cependant, le plan a lamentablement échoué car l’élève, Max, a eu plusieurs pannes d’équipement avant même d’atteindre la zone. Les plans sont importants, mais lorsqu’ils échouent, vous devez vous adapter rapidement. Après avoir réglé tous les problèmes à la surface et modifié notre plan pour compenser nos niveaux en gaz maintenant assez bas, nous sommes redescendus. J’ai nagé à l’avant et j’ai attendu l’équipe qui nageait vers moi, suivie de près par les assistants d’éclairage créant ces magnifiques effets de halo. En un instant, tout s’est parfaitement aligné, alors j’ai déclenché mon appareil au moment où Max se tournait pour s’accrocher à la ligne principale.

L’avis du jury : “Nous apprécions toujours la vision fraîche des photographes de cette catégorie et la combinaison d’un éclairage incroyable et d’une faible profondeur de champ donne à cette image de l’originalité et capture vraiment l’esprit d’aventure que le photographe recherchait.”
Alex Mustard

2ème prix – Ryohei Ito

2ème prix photographe prometteur. © Ryohei Ito / UPY2021

2ème prix photographe prometteur. © Ryohei Ito / UPY2021

3ème prix – Danny Lee (Australie)

3ème prix photographe prometteur. © Danny Lee / UPY2021

3ème prix photographe prometteur. © Danny Lee / UPY2021

Grand angle – eaux britanniques

1er prix – Mark Kirkland

1er prix grand angle - eaux britanniques. © Mark Kirkland / UPY2021

1er prix grand angle – eaux britanniques. © Mark Kirkland / UPY2021

Mark Kirkland : “Malls Mire – petite forêt de Glasgow, entre un lotissement, un supermarché et une usine – est un paradis improbable pour la faune. À mesure que l’hiver dégèle, pendant quelques nuits chaque année, l’un de ces petits étangs boueux prend vie avec des grenouilles cendrées. Je les ai photographiées ici pour la première fois en 2018 et depuis ce jour, j’ai cette image en tête. Il m’a fallu  deux ans supplémentaires avant de capturer les petites merveilles qui agitent les nuits froides pendant que la ville dort. Utiliser un obturateur à distance capricieux tout en combinant une longue exposition, un contre-jour, un grand angle de mise au point rapprochée et une photographie divisée signifiaient que je devais abandonner toute frustration et essayer (et échouer inévitablement) pour la centième fois de faire les choses correctement. Ce plan final est le point culminant après 25 heures, sur 4 nuits, passées couché dans l’obscurité, couvert de boue, attendant que des éléments imprévisibles de la nature s’alignent. Temps bien dépensé ? Absolument !”

L’avis du jury : “Je pense honnêtement que l’apparition de cette image restera dans l’histoire de la photographie sous-marine comme un moment déterminant. Parfait mais imparfait, naturel en milieu urbain. Je pense que c’est un chef-d’œuvre. Savourez-le !
Peter Rowlands

2ème prix – Mark Kirkland

2ème prix grand angle - eaux britanniques. © Mark Kirkland / UPY2021

2ème prix grand angle – eaux britanniques. © Mark Kirkland / UPY2021

3ème prix – Kirsty Andrews

3ème prix grand angle - eaux britanniques. © Kirsty Andrews / UPY2021

3ème prix grand angle – eaux britanniques. © Kirsty Andrews / UPY2021

Macro – eaux britanniques

1er prix – Malcolm Nimmo

1er prix macro - eaux britanniques. © Malcolm Nimmo / UPY2021

1er prix macro – eaux britanniques. © Malcolm Nimmo / UPY2021

Malcolm Nimmo : “La blennie pilicorne (Parablennius pilicornis) est une habitante relativement nouvelle des eaux côtières du Royaume-Uni, originaire du sud (Méditerranée). Cette espèce peut être arbore de multiples formes et couleurs différentes. Ici, ce mâle a été photographié à Plymouth Sound, en juillet 2020. Cette blennie particulière se démarquait, posée fièrement sur le rebord d’un récif, ce qui en faisait un sujet idéal. L’image a été capturée en utilisant un éclairage snooté pour souligner uniquement son  visage, la lumière snootée étant positionnée au-dessus de la tête améliorant les traits du visage.

L’avis du jury : “Un beau portrait de poisson britannique. Tout dans cette image est parfait. La composition des deux yeux par rapport à la hauteur et le fond noir qui est encadre trois côtés. Les deux yeux sont sur la loi des tiers et la bouche ci-dessous a également été encadrée sur la loi inférieure des tiers. Tous ces éléments nous fournissent une belle photographie sous-marine encadrée. Félicitations au gagnant du British Waters Macro.
Martin Edge

2ème prix – DR Alex Tattersall

2ème prix macro - eaux britanniques. © Dr Alex Tattersall / UPY2021

2ème prix macro – eaux britanniques. © Dr Alex Tattersall / UPY2021

3me prix – Dan Bolt

3ème prix macro - eaux britanniques. © Dan Bolt / UPY2021

3ème prix macro – eaux britanniques. © Dan Bolt / UPY2021

Vivre ensemble – eaux britanniques

1er prix – Kirsty Andrews

.

1er prix vivre ensemble - eaux britanniques. © Kirsty Andrews / UPY2021

1er prix vivre ensemble – eaux britanniques. © Kirsty Andrews / UPY2021

Kirsty Andrews : “Le Royaume-Uni, à mon avis, possède parmi les meilleures plongées sur épave au monde, et le SS Hispania dans le Sound of Mull est l’une de mes préférées. Cette épave est vraiment devenue un récif artificiel : elle attire la faune et la faune attirent les plongeurs. Chaque pouce de métal est recouvert d’anémones, d’algues ou d’éponges, orange et blanches. Mon petit ami explorait l’épave au-dessus d’une rangée de hublots et j’ai reculé, tirant aussi large que possible pour essayer de donner une idée de l’échelle dans cette scène colorée.”

l’avis du jury : “Une gagnante méritée qui combine une image forte visuellement avec un message très positif.”
Peter Rowlands

2ème prix – Atanas Petrov

2ème prix vivre ensemble - eaux britanniques. © Atanas Petrov / UPY2021

2ème prix vivre ensemble – eaux britanniques. © Atanas Petrov / UPY2021

3ème prix – Dan Bolt

3ème prix vivre ensemble - eaux britanniques. © Dan Bolt / UPY2021

3ème prix vivre ensemble – eaux britanniques. © Dan Bolt / UPY2021

Appareil compact – eaux britanniques

1er prix – Ian Wade

1er prix appareil compact - eaux britanniques. © Ian Wade / UPY2021

1er prix appareil compact – eaux britanniques. © Ian Wade / UPY2021

Ian Wade : “J’avais vu deux cygnes muets dans mon lac local. Ils semblaient suivre les gens à la recherche de nourriture. J’ai décidé d’attacher un petit poids à l’arrière de ma GoPro et je l’ai jeté dans le lac non loin de moi. À cause de son faible poids, la GoPro tombait toujours sur le dos. J’ai connecté la GoPro à mon téléphone pour pouvoir déclencher des images à distance. La GoPro en plongeant dans l’eau a attiré l’intérêt des cygnes et ils ont nagé jusqu’à moi. J’ai attendu que l’un d’entre eux soit dans la bonne position avec sa tête sous l’eau et j’ai pris une rafale de photo à grande vitesse me permettant de capturer cette image.”

l’avis du jury : “C’était un choix unanime des juges. Bien que le visage du cygne soit à l’ombre, ce sont tous les autres éléments qui étaient si forts. La fenêtre Snells en particulier, avec la faible luminosité et les branches des arbres. Belle image. Je le remercie pour l’histoire détaillée de la prise de vue.”
Martin Edge

2ème prix – Sandra Stalker

2ème prix appareil compact - eaux britanniques. © Sandra Stalker / UPY2021

2ème prix appareil compact – eaux britanniques. © Sandra Stalker / UPY2021

3ème prix – Sandra Stalker

3ème prix appareil compact - eaux britanniques. © Sandra Stalker / UPY2021

3ème prix appareil compact – eaux britanniques. © Sandra Stalker / UPY2021

Protection de l’environnement

1er prix – Karim Iliya (États-Unis)

1er prix protection du milieu sous-marin. © Karim Iliya / UPY2021

1er prix protection de l’environnement. © Karim Iliya / UPY2021.

Karim Iliya : “Un village étroit habité au large de la côte du Panama dans la région de Guna Yala sert de microcosme et de rappel sur la façon dont les humains à travers la planète consomment des terres et de l’espace à un rythme rapide. La plupart des Guna vivent sur ces îles densément peuplées, pêchant et cultivant des noix de coco sur les îles voisines. L’importance de la relation de l’homme avec la nature et la nécessité de la protéger devient évidente lorsque vous regardez notre espèce du point de vue d’un oiseau et voyez l’espace nous occupons. J’étais venu dans cette région du Panama pour photographier l’art de la fabrication du mola, le vêtement traditionnel que portent les Guna. En attendant sur un bateau, j’ai piloté mon drone au-dessus de cette île pour obtenir cette perspective aérienne et donner plus d’impact à l’image que je n’aurais pu le faire depuis la mer ou sous l’eau.”

L’avis du jury : “Un rappel visuel frappant de la façon dont nous, les humains, peuplons et développons totalement la terre, puis surpêchons l’environnement fragile. Cette image capture parfaitement ce déséquilibre artificiel et insoutenable.”
Peter Rowlands

2ème prix – Pasquale Vassallo (Italie)

2ème prix protection de l'environnement. © Pasquale Vassallo / UPY2021

2ème prix protection de l’environnement. © Pasquale Vassallo / UPY2021

3ème prix – Rafael Fernandez Caballero (Espagne)

3ème prix protection de l'environnement. © Rafael Fernandez Caballero / UPY2021

3ème prix protection de l’environnement. © Rafael Fernandez Caballero / UPY2021

Au fond du jardin

Cette catégorie a été spécialement créée pendant l’épidémie pour les photographes qui ne peuvent plus voyager et doivent désormais plonger autour de chez eux pour capturer de nouveaux clichés.

1er prix – Mark Kirkland

1er prix "Au fond du jardin" © Mark Kirkland / UPY2021

1er prix “Au fond du jardin” © Mark Kirkland / UPY2021

2ème prix – Steve Miller

 

2ème prix "Au fond du jardin" © Steve Miller / UPY2021

2ème prix “Au fond du jardin” © Steve Miller / UPY2021

3ème prix – Shane Gross

3ème prix "Au fond du jardin" © Shane Gross/ UPY2021

3ème prix “Au fond du jardin” © Shane Gross/ UPY2021

 

 

 

 

 

 

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Croisière aux Maldives

    Fin du confinement : la plongée de nouveau autorisée !

    Julie Gautier rend hommage aux femmes dans son nouveau film, Ama