Agenda

Reprendre la plongée après avoir eu la Covid-19 ou après être vacciné ?

Il y a 6 mois

En cette période de pandémie beaucoup de plongeurs se posent énormément de questions concernant la reprise ou non de leurs activités sous-marines après avoir été infectés par la Covid-19 ou après avoir reçu leur vaccin. Dan Europe a répertorié toutes les recommandations pour vous aider à y voir plus clair.

Vous avez eu la Covid-19 ?

Notez que les recommandations pour les plongeurs ayant été testés positifs au virus de la Covid-19 mais qui sont restés totalement asymptomatiques ou qui n’ont pas été hospitalisés, ont été mises à jour depuis le printemps 2020. Les conseils et les recommandations peuvent varier entre les pays européens.

© Nicolas Barraqué

© Nicolas Barraqué

Vous avez été testés positifs au virus du Covid-19 mais qui sont restés totalement asymptomatiques : vous devez attendre au moins 30 jours après le premier test négatif avant de demander un certificat médical d’aptitude à la plongée et de retourner dans l’eau.

Vous avez eu des symptômes de la Covid-19 : vous devez attendre au moins 30 jours après le premier test négatif, puis 30 jours supplémentaires sans symptômes (soit un total de deux mois) avant de demander un certificat médical d’aptitude à la plongée effectué par un spécialiste de la médecine de la plongée.

Vous avez été hospitalisés en raison de symptômes pulmonaires liés à la Covid-19 : Vous devez attendre au moins trois mois avant de demander un certificat médical d’aptitude à la plongée délivré ou coordonné par un spécialiste de la médecine de la plongée. L’autorisation doit comprendre des tests complets des fonctions pulmonaires (au minimum FVC, FEV1, PEF25-50-75, RV et FEV1/FVC), un test d’effort avec mesure de la saturation périphérique en oxygène, ainsi qu’un scanner haute résolution des poumons pour vérifier le retour à la normale.

Vous avez été hospitalisés en raison de problèmes cardiaques liés à la Covid-19 vous devez attendre au moins trois mois avant de demander un certificat médical d’aptitude à la plongée délivré ou coordonnée par un spécialiste de la médecine de plongée. L’autorisation doit comprendre un bilan cardiaque, y compris une échographie cardiaque et un test d’effort (électrocardiogramme d’effort) pour vérifier que les fonctions cardiaques sont normales.

© Nicolas Barraqué

© Nicolas Barraqué

D’autres facteurs de risque à prendre en compte

Il peut y avoir des risques supplémentaires potentiels pour les plongeurs ayant contracté la Covid-19. La meilleure façon de déterminer si vous êtes sujet à un risque est de procéder à un examen médical recommandé pour la pratique de la plongée auprès d’un spécialiste.

Syndrome de surpression pulmonaire (barotraumatisme pulmonaire) : Les plongeurs qui ont présenté des symptômes pulmonaires graves peuvent souffrir de séquelles persistantes, voire permanentes, même si les fonctions pulmonaires semblent être revenues à la (quasi-)normale. Ces séquelles peuvent entraîner un risque plus élevé de barotraumatisme pulmonaire, même après des plongées sans remontée rapide ou incontrôlée.

Toxicité pulmonaire de l’oxygène : À l’heure actuelle, on sait très peu de choses sur une éventuelle sensibilité accrue du tissu pulmonaire aux effets toxiques de l’oxygène ; par conséquent, une attitude prudente serait d’éviter la plongée technique impliquant la respiration prolongée de gaz hyperoxiques, avec une PO2 de 1,3 ATA ou plus, par exemple la plongée au recycleur. Une simple “plongée au nitrox”, où une PO2 maximale de 1,4 ATA qui n’est respirée que sur de courtes périodes, dans la partie la plus profonde de la plongée, ne devrait pas poser de problème.

Accidents de décompression : On en sait encore moins sur l’éventuelle altération de la capacité du poumon à “filtrer les bulles” après une infection pulmonaire au virus de la Covid-19. Cela pourrait entraîner une augmentation significative du risque d’accident de décompression. Par conséquent, une conduite prudente consisterait à ce que les plongeurs ayant souffert de symptômes pulmonaires liés à la Covid-19, limitent temporairement (ou définitivement) leurs plongées bien en deçà des limites de non-décompression (NDL) de leur ordinateur (de sorte qu’à aucun moment de la plongée, l’ordinateur n’indique des paliers de décompression obligatoires).

© Nicolas Barraqué

© Nicolas Barraqué

Vous avez été vacciné ?

Vous avez reçu une ou deux doses de votre vaccin et vous vous demandé s’il est possible de reprendre la plongée immédiatement ? Les recommandations suivantes ont été compilées sur la base des données disponibles au moment de la publication, et peuvent faire l’objet de modifications ultérieures. Nous vous recommandons de consulter régulièrement la page dédiée sur le site Dan Europe pour obtenir la version la plus récente.

– La nécessité de maîtriser la pandémie Covid-19 est primordiale, et comme, en ce moment, une vaccination la plus large possible semble le seul moyen pour y parvenir,il est fortement recommandé que toute personne se fasse vacciner contre la Covid-19 selon la disponibilité des vaccins et selon le plan de vaccination national en vigueur.

Une période d’attente d’au minimum 7 jours est recommandée après chaque dose de vaccin COVID-19 avant de reprendre la plongée à gaz comprimé ou en apnée.

– Il est recommandé de prolonger cette période à 14 jours pour les plongeurs qui ont eu des effets indésirables après la vaccination d’une durée de plus de 48 heures ; les plongeurs avec des facteurs de risque comme par exemple (liste non exhaustive) : l’excès pondéral, une maladie métabolique chronique (diabète inclus), le tabagisme, la prise de médicaments pouvant augmenter le risque thromboembolique (contraceptifs oraux inclus).

– La même recommandation d’une période de 14 jours est valable pour les plongeurs qui désirent effectuer des plongées requérant des capacités techniques spécifiques ou excédant les limites de la plongée récréative sans décompression obligatoire (plongée technique, plongée profonde avec décompression).

– En cas de symptômes (effets indésirables) persistant plus de 48 heures après la vaccination il est conseillé aux plongeurs de consulter leur médecin généraliste.

– Si, dans les 7 jours après la vaccination, de possibles symptômes de maladie de plongée (MDD) apparaissent après des plongées “à faible risque de MDD”, il est vivement conseillé de consulter un médecin de plongée. Nous encourageons tous les plongeurs ainsi que les fédérations de plongée et les sociétés scientifiques locales à signaler tout incident de ce type à la division médicale de DAN Europe à l’adresse medical@daneurope.org

© Nicolas Barraqué

© Nicolas Barraqué

 

Conserver les mesures de protection

Étant donné que la vaccination COVID-19 ne protège pas à 100% de la possibilité de transmettre le virus à d’autres personnes, les mesures de protection actuellement en vigueur doivent être observées par tout plongeur, qu’il soit vacciné ou non.

Maintenez les mesures de distanciation sociale requises par les autorités locales même pendant les activités liées à la plongée (en particulier toutes les étapes en surface), y compris le port du masque et le maintien d’une distance sociale adaptée.

Désinfectez les équipements personnels et de location, y compris les équipements d’oxygène de secours, avec des produits désinfectants adaptés couvrant un large spectre de germes.

Évitez l’échange d’appareils respiratoires personnels, sauf en cas de véritable urgence et planifiez tout exercice de “partage d’appareils respiratoires” de manière à assurer la sécurité de chacun.

Vous avez d’autres interrogations sur le sujet ? Retrouvez ici le retour d’expérience de médecins au sujet de la reprise de l’activité de plongée.

 

© Nicolas Barraqué

© Nicolas Barraqué

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Michael Walz
Michael Walz
5 mois il y a

Est-ce qu’une douleur à l’endroit de la piqure peut être considéré comme “effet indésirable”. Objectivement je dirais oui.
Reste à savoir si c’est relevant pour la plongée.

Alain Foret
5 mois il y a
Reply to  Michael Walz

Ce n’est pas la définition des effets indésirables dont la liste est donnée lors de la vaccination (pour avoir été vacciné récemment). Une douleur à l’endroit de la piqûre est une conséquence normale d’une vaccination, plus ou moins forte selon les individus et la technicité de la personne qui a fait la vaccination. En revanche des maux de tête, des vomissements, des diarrhées, une grande fatigue, de la fièvre … peuvent constituer des effets secondaires indésirables.

Last edited 5 mois il y a by Alain Foret
huot regis
huot regis
5 mois il y a

bonjour a tous ,moi meme ayant deja reçu mes 2 injections depuis fin fevrier , je confirme qu il faut rester prudent ,la 1ere injection je n ai rien resenti ,mais a la deuxieme j etais fatigué et je marchais au dolipranne pendant une semaine ! nous pouvons effectivement avoir des effets secondairestous differents selon nos anticorps ! portez vous bien et bonne plongée dés que possible

POPULAIRE

    Croisière aux Maldives

    Fin du confinement : la plongée de nouveau autorisée !

    Julie Gautier rend hommage aux femmes dans son nouveau film, Ama