Non classé

Les îles Tuamotu, royaume des requins

Il y a 2 mois

De grands lagons entourés de récifs coralliens et ouverts sur l’océan par des passes qui sont de véritables autoroutes pour la vie marine, voilà ce qu’évoquent les Tuamotu dans l’esprit de chaque plongeur.

Mi-air mi-eau du village de Tetamau, Fakarava Sud.© Philippe Joachim

Les Îles Tuamotu offrent aux voyageurs un véritable paradis tropical. Avec leurs lagons turquoise scintillants, leurs plages de sable blanc ou rose et leurs récifs coralliens, ces îles captivent et émerveillent. Avec plus d’une vingtaine d’espèces de requins observables dans ses eaux, la Polynésie française abrite le plus grand sanctuaire de requins au monde, témoignant de son engagement envers la conservation de ces prédateurs fascinants. Les passes mythiques des Tuamotu accueillent ainsi des bancs de requins, mais également raies mantas, dauphins, barracudas, tortues, raies aigles… Découvrez la plongée à Rangiroa, Fakarava, Tikehau et Mahini !

Fakarava des plongées entre deux passes

L’atoll constitue un environnement remarquablement préservé qui a été officiellement désigné réserve de biosphère par l’UNESCO. S’étendant sur l’ensemble de l’atoll de Fakarava et quelques autres environnants, cette réserve de biosphère abrite une incroyable diversité d’espèces marines. Plus de mille espèces de poissons, de raies et de requins ont élu domicile dans ce qui constitue un vrai sanctuaire sous-marin.

Des dizaines voire des centaines de requins gris peuvent être observés à Fakarava. © Vincent Truchet

La passe sud de Fakarava est l’unique passe où l’on trouve un véritable récif corallien. C’est notamment dû à la présence de la gigantesque passe nord, la passe de Garuae. Les deux sont très éloignées l’une de l’autre. La passe de Garuae est la plus grande de Polynésie, avec 1 600 mètres de large. Elle est soumise à de très importants courants et absorbe la puissance des marées, laissez donc le courant entrant vous porter jusqu’au lagon. Vous plongez sur ses tombants arborant de beaux coraux durs et mous et accueillant poissons perroquets, tortues, poissons-clowns, balistes, carangues tandis que dans le bleu, vous pourrez apercevoir des barracudas ou thons à dents de chien. À l’opposé, la passe sud de Tumakohua est étroite (200 mètres de large), petite et le courant y est plus modéré ! Cette passe est renommée pour accueillir la plus grande densité au monde de requins gris (Carcharhinus amblyrhynchos) appelés raira en Polynésie. Ils forment de véritables murs la journée, quand ils se reposent, offrant un spectacle extraordinaire et accessible à tous les niveaux de plongée. C’est aussi le lieu de rassemblement de milliers de mérous lors de leur reproduction annuelle, entre les mois de juin et juillet. Elle arbore également de magnifiques roses de corail (Montipora sp.) et on y voit de nombreuses espèces, demoiselles, chirurgiens, carangues mais aussi des requins pointes blanches et pointes noires.

Rangiroa, territoire du géant mokarran

Rangiroa est le plus grand atoll de la Polynésie française. Au-delà de ses paysages de cartes postales au sable blanc et aux eaux turquoise, il fait partie des spots de plongée incontournables pour tous les amoureux de la nature et des océans.

Le grand requin-marteau (Sphyrna mokarran). © Vincent Truchet

Tout comme à Fakarava, les plongées se déroulent principalement dans les deux passes de Rangiroa, la passe de Tiputa et celle d’Avatoru. En vous laissant porter par les courants, elles vous offrent des scènes pleines de vie et un spectacle époustouflant, dans des eaux cristallines. La passe de Tiputa est LE site de prédilection d’une espèce incontournable de ces eaux : le grand requin-marteau (Sphyrna mokarran), dont le plus grand représentant jamais observé atteignait 6 mètres de long ! Chasseur solitaire, il n’est pas facile de l’apercevoir mais, pour y parvenir, Rangiroa est sans nul doute le meilleur spot ! Au fond de la passe de Tiputa, par 50 mètres de fond, les mokarran se délectent de leur met favori : les raies-léopards. La passe vous offrira également un spectacle plein de vie avec le passage de dauphins, tortues, bancs de centaines de barracudas, napoléons, raies mantas… La passe d’Avatoru vous réserve des nuées de poissons tropicaux et les requins gris, raira, les requins à pointe blanche, tapete et les raies pastenagues, fa’i font également partie des habitués de cette passe. Les eaux calmes et claires du lagon permettent également aux plongeurs cherchant la tranquillité, aux débutants et aux snorkelers de trouver leur bonheur avec des plongées sur des jardins coralliens où vous croiserez des tortues, des requins pointes blanches qui se reposent sur le sable et une ribambelle de poissons tropicaux.

Tikehau, le lagon le plus poissonneux de Tahiti et ses îles

Tikehau est un atoll situé à l’ouest de Rangiroa et qui est formé de nombreux motu (îlots) au charme incontestable tant à Terre, avec son sable rose et ses nombreux oiseaux, que sous l’eau… Le Commandant Cousteau disait du lagon de Tikehau qu’il était le plus poissonneux de Tahiti et ses îles.

Un chirurgien à nageoires jaunes pause devant un banc de Bécunes de Heller. © Vincent Truchet

Rendez-vous dans l’unique passe de Tikehau, Tuheiava, pour du grand spectacle ! Peu profonde, elle est accessible à tous. Vous y verrez des bancs de carangues à gros yeux, des murènes javanaises, des requins, des chirurgiens, cochers et napoléons… Dans le bleu à proximité des tombants vous verrez des barracudas, un immense banc de milliers de bécunes de Heller ainsi que des thons dents de chien. Dans le lagon, les raies mantas viennent se faire déparasiter sur une station de nettoyage accessible à tous les niveaux. Aux abords de la passe, sur le récif, vous croiserez poissons-lions, tortues, poissons-feuilles, poissons-pierres et des millions de petits poissons de récif, dans une eau cristalline.

Mahini, perle des Tuamotu

Les eaux de Manihi constituent un endroit incroyable à découvrir. En effet, elles ont la température, la luminosité, la densité et la salinité parfaites pour faire pousser l’un des trésors les plus précieux de la Polynésie française : la perle noire.

Rencontre avec une majestueuse manta. © Philippe Joachim

L’unique passe de Mahini, la passe de Turipaoa accueille de majestueuses raies mantas et, comme à Fakarava, elle est le lieu choisi par des milliers de mérous pour se reproduire entre juin et juillet et donc également lieu de passage de nombreux requins gris. Les mantas sont ici chez elles et performe un magnifique ballet sous-marin également sur le site du Cirque, accompagnées de raies aigles. Ce site, riche en nutriments, dispose d’une visibilité moins importante mais attire nombre d’espèces venues se régaler. Un beau tombant vient compléter ce tableau avec toute la panoplie de la faune tropicale habituelle. Ne ratez pas une rencontre avec les tortues sur le haut du récif.

image d’ouverture © Vincent Truchet

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Galathea 2020 : diffusion de films en compétition

    Bruno Cercley, confiant pour l’avenir d’Aqua Lung