Biologie

Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… l’hippocampe pygmée

Il y a 1 mois

Petit cheval des mers, l’hippocampe pygmée (Hippocampus bargibanti) est presque impossible à distinguer aux yeux des plongeurs parmi les gorgones, due notamment à sa petite taille et à son camouflage très réussi.

Hippocampe pygmée

L’hippocampe pygmée dans la gorgone sur laquelle il va rester toute sa vie. © Nicolas Barraqué

 

  1. Une espèce découverte récemment : sept espèces d’hippocampe pygmée sont connues à ce jour, certaines endémiques. Hippocampus bargibanti est la première à avoir été découverte en 1970. En 2018, une toute nouvelle espèce a été identifiée au Japon : de la taille d’un grain de riz, Hippocampus japapigu et se fond sur des roches couvertes d’algues entre 5 et 20 mètres de profondeur.
  2. Petite créature : avec une taille maximale de 2 cm, l’hippocampe pygmée est une des plus petites espèces d’hippocampes au monde.
  3. Professionnel du camouflage : couvert de plusieurs excroissances bulbeuses de couleur rose à orange identiques aux gorgones de genre Muricella auxquelles il s’accroche, il est très difficile pour ses prédateurs de le dénicher.
  4. Une gorgone pour la vie : à sa naissance de couleur brun foncé, l’hippocampe pygmée s’agrippe à une gorgone Muricella durant son développement et adapte sa couleur à celle-ci. Dès lors, il ne la quittera plus.
  5. Il s’accroche à tout ce qu’il peut : l’hippocampe pygmée possède des déplacements assez lents, il nage à la verticale grâce aux oscillations rapides de sa nageoire dorsale. Sa queue préhensile s’accroche à divers supports ou aussi à son partenaire lors de la reproduction.
  6. Alimentation : ne vous fiez pas à sa petite taille, l’hippocampe pygmée est carnivore et se nourrit de petits crustacés comme des copépodes, des amphipodes, des crevettes et des larves de poissons. Il approche lentement de sa proie et l’aspire en un clin d’œil d’un mouvement protractile.
  7. Une proie facile : malgré son mimétisme, seule source de survie, l’hippocampe pygmée est dépourvu d’écailles protectrices, de plaques osseuses ou de tout autre moyen de défense, le rendant une proie facile pour ses prédateurs naturels. Ceux-ci ne sont pas connus avec certitude à ce jour, mais parmi eux se trouveraient les poissons-crapauds, les crabes ou encore le faucon à long nez.
  8. Reproduction : comme chez tous les hippocampes, le mâle porte les œufs jusqu’à éclosion. Lors de la période de reproduction, mâles et femelles entrent dans une danse nuptiale pendant laquelle ils s’enlacent grâce à leur queue préhensile. Cette parade peut durer une journée entière. L’expulsion des petits est fortement éprouvante pour le mâle. Selon des études, les hippocampes pygmées seraient monogames et les couples resteraient fidèles tout leur vie.
  9. Remarquable acuité visuelle : comme chez l’homme, les yeux de l’hippocampe pygmée présentent une fovéa, zone de la rétine où la vision du détail est précise. Mais l’hippocampe possède un atout supplémentaire, ses yeux sont mobiles indépendamment l’un de l’autre.
  10. Une espèce à protéger : depuis 2001, l’hippocampe pygmée se trouve sous le nouvel acte de « Conservation de diversité biologique et de protection de l’environnement » pour empêcher l’exportation son exportation. Malheureusement le manque de données concernant son biotope et sa distribution ne permettent pas de lui attribuer un statut sur la liste rouge de l’IUCN.

Où le rencontrer ? L’hippocampe pygmée est présent dans les eaux tropicales du centre du bassin Indo-Pacifique entre 16 et 40 mètres de profondeur au sein de gorgones, plus particulièrement dans les pays suivants : Indonésie, Philippines, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Japon, Grande Barrière de corail ou encore en Nouvelle-Calédonie.

Lisa Ferré

Hippocampe pygmée

Avec ses excroissances bulbeuses de la même couleur que la gorgone de genre Muricella sur laquelle il s’accroche, l’hippocampe pygmée est très difficile à repérer. © Nicolas Barraqué

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Murène de Méditerranée

    Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… la murène de Méditerranée

    Grand requin blanc à Guadalupe.

    Le saviez-vous ? 10 infos à connaître sur… le grand requin blanc