Agenda

Célébrons les 80 ans d’un grand monsieur du cinéma !

Il y a 3 semaines

Christian Petron souffle aujourd’hui ses 80 bougies. Une célébration qui invite à se replonger dans son incroyable parcours de plongeur-réalisateur, entre documentaires pour de nombreuses chaînes de télévision et tournages aux côtés de grands noms du cinéma jusqu’à l’exploration du Titanic, découvrez ou redécouvrez son travail !

S’il grandit à Annecy, il découvre le milieu sous-marin à l’adolescence au bord de la Méditerranée dans le club historique et vivier de tant de grands noms de la plongée : le GEPS à La Ciotat. La chasse sous-marine en apnée lui ouvre les portes de ce nouvel univers et très vite il se met à la plongée bouteille. Il décide alors que cette passion deviendra son métier ! À 18 ans, il s’engage dans la Marine nationale pour devenir ingénieur mécanicien et intègre l’école des sous-mariniers pour, ensuite s’orienter vers le métier de plongeur-démineur. En 1969, il quitte la Marine et très vite s’embarque dans une nouvelle aventure au sein de la Comex qui lui permettra d’explorer les grandes profondeurs et de participer à des missions en saturation.

Durant toutes ces années, il pratique la photo sous-marine dès qu’il en a l’occasion. La prise de vue prend de plus en plus de place dans sa vie et il crée, en 1975 sa société Photomarine lui permettant notamment de publier des photos pour le magazine Oceans. Au début des années 80 il prend une décision qui va changer sa vie et décide de se consacrer à la vidéo sous-marine, d’abord en tant que cadreur, puis en tant que réalisateur et coproducteur de nombreux documentaires.

20 000 tournages sous les mers

Ce virage vers la vidéo sous-marine lui ouvre d’abord les portes de la télévision pour laquelle il tourne plusieurs documentaires, notamment pour les émissions Les animaux du monde pour TF1 et Les carnets de l’aventure, diffusée sur Antenne 2. Ses premiers pas dans le monde du cinéma ont lieu en 1982 dans le film Les sous-doués en vacances, réalisé par Claude Zidi. Le plongeur/réalisateur fabrique et modifie lui-même son matériel, ses caissons et son éclairage pour s’adapter au mieux aux conditions de tournage et aux différents formats (télévision, cinéma). Il devient ainsi l’un des pionniers dans ce domaine.

Christian Petron pose aux côtés d’anciens modèles de caissons. © DR

Les tournages de séquences sous-marines se multiplient et, en 1986, Christian Petron rebaptise sa société Cinémarine ! En 1987, il rencontre Luc Besson et travaille sur les images sous-marines d’un film qui deviendra une légende : Le Grand Bleu. C’est le début d’une belle collaboration entre les deux hommes, qui reviendront notamment avec Atlantis, 3 ans plus tard. Pendant 30 ans, il va ainsi participer à plus d’une cinquantaine de tournages au cinéma tout en continuant la production de nombreux documentaires notamment pour Arte, Canal plus, Thalassa etc. Il va également collaborer à plusieurs reprises avec Discovery Channel, avec laquelle il va tourner sur Scapa Flow, mais surtout il sera le directeur technique de la campagne d’exploration lancée par la chaîne sur l’épave du Titanic durant laquelle il tournera 4 films et qui l’amènera à plonger à bord du submersible Nautile pour filmer le mythique paquebot.

Partager sa passion

Au-delà de son parcours, c’est un amoureux inconditionnel du milieu sous-marin, au sourire communicatif et qui ne le quitte presque jamais, que nous mettons à l’honneur aujourd’hui ! Un plongeur qui ne cesse de vouloir mettre en lumière ce milieu qu’il aime tant, d’en saisir les nuances et les beautés pour le partager et le rendre accessible à tous ! Soutien de la première heure de notre magazine, il est l’un des plus emblématiques ambassadeurs de la plongée sous-marine ayant notamment parrainé la 19ème édition du Salon de la plongée de Paris et répondant toujours présent lors de nombreux festivals dédiés au milieu marin.

Et même après avoir pris sa retraite en 2016 et laissé derrière lui le cinéma, il n’a pas pour autant abandonné sa passion et son envie de la transmettre, bien au contraire ! En témoignent sa participation dans la création du musée du film sous-marin de Barcelone, le BUCaM (Barcelona Underwater Camera Museum) aux côtés d’Andrés Clarós pour lequel il a fait don d’une grande partie de ses caméras, ou encore en devenant récemment co-organisateur et co-créateur du festival Passion Méditerranée, à Cavalaire-sur-Mer.

Même à la retraite, sa passion pour le milieu marin est toujours intacte et le sourire ne le quitte jamais ! © DR
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Aline FIALA
Aline FIALA
19 jours il y a

Bon Anniversaire Christian ….et bienvenue au club !
J’espère à Bientôt
Bien amicalement Aline

POPULAIRE

    Julie Gautier rend hommage aux femmes dans son nouveau film, Ama

    Croisière aux Maldives

    Fin du confinement : la plongée de nouveau autorisée !