Destinations

10 road trips en Europe pour votre été

Il y a 3 mois

Qui n’a jamais rêvé de jeter quelques affaires dans le coffre de sa voiture et de s’élancer dans une fabuleuse aventure, qui ouvre tous les champs des possibles ? Partir en road trip, c’est voyager au gré de son inspiration, de ses envies, de ses rencontres. C’est s’immerger sans contrainte dans toutes les cultures… et dans toutes les eaux, douces et salées. En route !

Sans autre ambition que d’éveiller votre curiosité, nous vous proposons un itinéraire non exhaustif de spots incontournables en Europe et d’autres plus insolites. À vous de créer votre propre circuit, tenant compte de votre niveau, de vos envies et de la saison…

1. L’Écosse, des landes et des bulles

Pour plonger en Écosse, il convient d’aimer la fraîcheur et de ne craindre ni l’eau turbide, ni le cycle des marées. Dans l’archipel des Orcades, au nord, se trouve LE spot mythique de Scapa Flow où, au lendemain de la Première Guerre mondiale, 74 bâtiments de la flotte allemande se sabordent. Plusieurs d’entre eux demeurent encore immergés (SMS Brummer, Cölin et Dresden, Tabarka…) et offrent de belles immersions aux plongeurs autonomes.

Sur la côte ouest, ne manquez pas le détroit de Mull. Là encore, des épaves mais aussi des requins-pèlerins, baleines de Minke, marsouins, phoques et loutres. Plus au nord, dans les North West Highlands, le Scottish Wildlife Trust propose un circuit de snorkeling en neuf étapes de Gairloch à Stoer. Non loin de là, épaves, grottes et tombants enveloppés d’anémones vous attendent sur les Summer Isles. Enfin, sur la côte est, une escale dans le village de pêcheurs Saint Abbs s’impose : le site de Cathedral Rock est l’une des plongées du bord les plus populaires du pays !

2. Authentique Adriatique

La Croatie déroule un long ruban de terre le long de l’Adriatique : près de 1800 km de littoral auxquels viennent s’ajouter des centaines d’îles et îlots. Sur des sites où la visibilité peut atteindre 50 mètres, l’Adriatique offre des conditions idéales pour tous les plongeurs. À Rovinj, premier arrêt pour une immersion sur l’épave du baron Gautch, un must en Croatie ! Au large de l’île de Cres, Mali Cutin offre des reliefs variés dans une explosion de vie et de couleurs. Le dépaysement continue à Katedrala, sur l’île de Premuda. Cette grotte féérique est surmontée d’un dôme d’où filtre la lumière. Autres formations rocheuses étonnantes, les Kampanel que l’on trouve sur l’île de Dugi Otok et Vodnjak, au large de Hvar.

Le sud de Split est un terrain de jeu pour les amateurs de tombants, canyons et grottes. Sur la presqu’île de Peljesac, plongez sur la petite épave du torpilleur allemand S-57, qui gît par 40 mètres. Dans le parc marin de Lastovo, l’îlot de Bijelac repose sur deux piliers monumentaux couverts de gorgones. Sur leur flanc, une grotte tapissée d’étoiles de mer. Autre beau tombant, celui de Lenga sur l’île de Mljet, qui touche terre à 86 mètres. Depuis Dubrovnik, continuez vers le sud, où vous plongerez sur le récif de Mrkanjac, à Cavtat. Enfin, à Molunat, découvrez l’épave du Kraiser Franz Joseph, sous les flots depuis près d’un siècle.

3. Suisse, Autriche, une eau si douce

Dans la check-list de vos vacances en Suisse ou en Autriche, n’oubliez pas palmes, masque et tuba ! Bien sûr il convient d’adapter son équipement car, même en été, l’eau est frisquette. Les sites ne se résument pas au seul lac Léman. Le lac de Neuchâtel est considéré comme ayant une excellente visibilité. Boudry est le terrain de jeu des plongeurs suisses. On y trouve de nombreuses épaves de type gros requin en plastique, ULM, dragon… à différentes profondeurs. Et le Tessin, bien sûr, dans les rivières de la Maggia et de Verzasca. Les sites sont peu profonds, le cadre et la visibilité sont superbes, parfaits pour admirer les truites. Citons également les vertigineuses plongées de Chillon, l’épave de l’Hirondelle mais aussi les lacs de Zoug, Quatre-Cantons et de Constance…

Plus à l’est, les innombrables lacs autrichiens vous attendent. En haute-Autriche, l’Attersee est le plus grand lac du pays : on y trouve un grand nombre de spots et une faune abondante. La région compte aussi le profond Traunsee (191 mètres), néanmoins accessible aux plongeurs de tous niveaux. Dans l’étonnant Hallstättersee, la faune (brochet, truite, perche, gardon) évolue dans un paysage de rocaille et de troncs immergés. En Carinthie, on trouve pas moins de cinq lacs pour pratiquer son hobby favori. Le Weissensee est connu pour son blanc laiteux et ses plongées sous glace en hiver, tout comme le Wörthersee, le plus grand de la région. L’eau peut y atteindre 25°C en été.

4. Italie : épaves, îles… andiamo !

Difficile, en un circuit d’une à deux semaines, de découvrir toutes les facettes des plongées en Italie. Voici donc une sélection de deux incontournables, auxquels chacun sera libre d’ajouter les étapes de son cru.

11 avril 1991, au large des côtes de Gênes. La citerne du supertanker Amoco Milford Haven explose avec 140 000 tonnes de brut dans ses cales. Le pétrolier sombre trois jours plus tard. L’épave repose par 82 mètres de fond. Ses dimensions hors normes – 334 mètres de long, 50 mètres de large – font d’elle la plus grande de Méditerranée. Le château se situe dans les 30 mètres, rendant l’expérience accessible au plus grand nombre. Mais l’hélice est réservée aux seuls tekkies. Outre son gigantisme, cet immense récif artificiel vaut le détour pour la faune qu’il abrite : nuées de castagnoles, anthias et bogues, gros mérous… et, lorsque l’eau est limpide, patrouille de dentis dans le bleu.

Plus au sud, posé sur la mer Tyrrhénienne, au large de la Sicile, l’île d’Ustica est accessible en ferry rapide depuis Palerme, Trapani et Naples. Protégés par une réserve marine depuis 1986, les sites éparpillés autour de l’île sont les plus beaux d’Italie. Barracudas, sérioles, perroquets et dorades y abondent sur des reliefs constellés de grottes et dans une eau d’une limpidité exceptionnelle.

5. Portugal, des fonds méconnus

Plus près de nous que Madère et les Açores, à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne, Peniche est l’un des plus grands ports de pêche du pays. À 10 miles au large de la côte, s’étend l’archipel des Berlengas, classé réserve de biosphère par l’Unesco. On observe sur les reliefs sérioles, balistes, sars mais aussi congres et poissons-lunes. Les autonomes ne manqueront pas Baixa do Broeiro : les bancs de bogues et de maquereaux y sont rejoints par les thons et les bonites aux beaux jours.

Plus au sud vous attend la petite ville de Sesimbra. Une faune abondante et variée, rejointe par des espèces tropicales en été, y trouve refuge dans un dédale de canyons et de grottes ainsi que sur l’épave du River Gurara. Des étapes sont également possibles à Sines, Porto Covo et vers l’île de Pessegueiro, pour les amateurs de snorkeling. Arrivé en Algarve, ne manquez pas l’immersion sur les récifs artificiels formés par l’armada portugaise au large de Portimão, mais aussi les formations rocheuses de Sagres, d’Albifeira et des grottes de Lagos.

6. Grèce, plongées dans l’histoire

De la mer Ionienne à la mer Égée, la Grèce compte, avec ses centaines d’îles, plus de 15 000 kms de côtes. Où que l’on aille, la mer n’est jamais loin, limpide et toujours tiède. On lui reproche parfois d’être moins poissonneuse que sous nos latitudes. Mais les beaux reliefs sous-marins abritent mérous, langoustes, rascasses et autres murènes. Chaleur oblige, les espèces tropicales arpentent aussi les lieux à l’instar des perroquets et tortues. Les plus chanceux apercevront même le phoque moine de Méditerranée, qui profite de la topographie locale pour se dissimuler dans les nombreuses grottes. C’est le cas à Épidaure, où Yves Le Jannou a repris le centre Epidive : “Nous avons une immense caverne immergée. Elle est vraiment très belle, avec des stalactites, des stalagmites… parfois on y observe un gros phoque qui doit faire dans les 200 kg”. Le golfe d’Épidaure possède une quarantaine de sites, parmi lesquels le tombant d’Aliotou, son champ de nacres, ses amphores et l’épave de l’Aventis III.

Au fil du temps, l’activité sismique a altéré les côtes helléniques au point d’engloutir plusieurs villages côtiers. Il est ainsi possible de plonger sur Pavlopetri, dans le Péloponnèse. Immergée sous quatre mètres d’eau, cette cité engloutie daterait de l’Âge de bronze. La cité antique d’Épidaure accueille également les snorkelers.

7. Espagne, fiesta aquatique

Quelques kilomètres seulement après avoir passé la frontière, enfilez votre stab pour vous immerger au départ de L’Estartit. La petite station balnéaire fait face à sept îles, Les Medes, protégées par une réserve marine. La quinzaine de sites que compte le sanctuaire est accessible aux plongeurs de tous niveaux. Outre l’abondance de poissons – mérous curieux, raies-aigles, corbs, barracudas – les Medes offrent un terrain de jeu sous-marin mémorable : anfractuosité, grottes, tombants, tunnels, dont l’immense Dofi.

À proximité immédiate de Coma-Ruga dans la province de Tarragone, faites un arrêt dans la réserve de Masia Blanca qui abrite une dense communauté d’invertébrés : seiches, poulpes, grandes nacres mais aussi des mérous, dentis, mostelles, daurades… Deux heures de navigation sont nécessaires pour atteindre les Islas Columbretes, situées au large de Castellón. Le spectacle des quatre îles volcaniques dont les falaises arides plongent dans une eau sombre est majestueux. Sous l’eau, corail rouge, abondante faune encroûtante, profusion de mérous et de dentis, bancs de corbs, essaims de castagnoles et sars à tête noire donnent à chaque immersion un goût de trop peu. Embarquez ensuite pour l’Isla de Tabarca. Sur de verts herbiers de posidonies, vous surprendrez un vol de lièvre de mer. Du côté des Islas Hormigas, poisson-lune et raie-aigle se joignent à la fête. Les amateurs d’épaves ne manqueront pas de s’immerger sur les vestiges du transatlantique Sirio.

8. Sardaigne, la grande dame de Méditerranée

En Italie, la Sardaigne est une destination de plongée à part entière. La voisine de la Corse annonce la couleur dès sa côte septentrionale pour une immersion dans l’archipel de Maddalena et la réserve de Lavezzi. Sur la côte est, près d’Olbia, les sites de l’île de Tavolara sont très intéressants : le Secca dep Papa remonte de 40 à 16 mètres. On y trouve de gigantesques gorgones, des mérous et une grande quantité de faune. Certaines grottes du golfe d’Orosei sont magnifiques, pleines de stalactites et de stalagmites de toutes les couleurs.

Au sud-ouest, l’île San Pietro compte aussi des grottes – ne manquez pas la Cattedrale – des tombants et de beaux sites pour débutants ainsi qu’une épave : l’Eurobulker. Le golfe de Cagliari compte également plusieurs épaves profondes, dont bon nombre datent de la Seconde Guerre mondiale : le Romagna, le San Marco ou encore le SS Loredan, qui repose par 64 mètres de fond, emmitouflé dans les gorgones.

9. Les îles anglo-normandes, votre voiture prend le large !

Plongées récifales pour tous les niveaux, tombants aux alentours de Guernesey et de Sark… la destination compte des centaines de spots ainsi que des épaves. Hélas, la plupart des vestiges situés à moins de 30 mètres de profondeur souffrent des violentes tempêtes hivernales. Mais sous la barre des 45-50 mètres, les bâtiments dont bon nombre datent de la Seconde Guerre mondiale, sont nettement  mieux préservés (le M480 à 50 mètres, le Stella à 45 mètres, le Rouen à 58 mètres…). Les plongées sont ici sportives et fraîches et les amateurs de PMT ne seront pas en reste, notamment sur les baies de Havelet et Portelet ainsi que sur la plage des Grandes Rocques.

Du côté de Jersey, même abondance. Depuis le bord, Bouley Bay offre une faune variée : nudibranches, crabes, homards, bars et même hippocampes. En sortie bateau, les dérivantes vous mènent le long de tombants recouverts d’anémones solaires et fréquentés par les roussettes. On y trouve de belles épaves aussi avec La Mauve, le SS Heron et Schockland…

10. Monténégro, Albanie, Bosnie, un trio dépaysant !

Trois destinations bien rares dans les guides de plongée. Pourtant, le Monténégro possède 90 km de côtes sur l’Adriatique, de Novi à l’île de Bojana. Nombre de spots sont constitués d’épaves, à l’instar du Spitfire MK9 (32 mètres) dans les bouches de Kotor, ou encore le contre-torpilleur français Dague, qui peut être observé près de Bar. À plus de 70 mètres, le Zenta est posé bien droit sur le fond. Parmi les sites populaires accessibles à tous, la bien nommée Blue Cave, et les vestiges du port de Bigovica.

Les fonds du Monténégro, de l'Albanie et de la Bosnie sont encore peu fréquentés. L'occasion de plonger sur des sites quasiment vierges. © Dominique Barray

Les fonds du Monténégro, de l’Albanie et de la Bosnie sont encore peu fréquentés. L’occasion de plonger sur des sites quasiment vierges. © Dominique Barray

Dans la péninsule de Karaburun, en Albanie, les amoureux de la vie sauvage tenteront d’apercevoir le phoque moine de Méditerranée. Dans la baie de Valona, les fous de tôle plongeront sur le Po, un navire-hôpital italien coulé en 1941. Les spéléologues fileront à l’intérieur des terres pour découvrir les magnifiques cavités de Viroit, Skotini et Petranik.

Quant à la Bosnie-Herzégovine, elle ne possède que 21 km de côtes maritimes. Neum est l’unique cité balnéaire où s’immerger dans l’eau salée. Mais il est possible de plonger dans plusieurs lacs, y compris l’hiver, sous la glace. Dans la rivière Una, Unaquarius propose des expéditions spéléo ainsi que du speed river diving… une activité insolite, bourrée d’adrénaline.

Ne pas oublier avant de partir…

Consultez les offices du tourisme, mines d’informations, ainsi que des centres de plongées des destinations visitées pour préparer votre venue.

Réservez vos plongées à l’avance autant que faire se peut pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau une fois sur place.

Au moment de faire vos bagages, n’oubliez pas : GPS, appareil photo, passeport, cartes de niveau, log book, certificats d’assurance et médical.

Renseignez-vous sur les infrastructures qui vous accueilleront pour déterminer si, oui ou non, vous devez voyager avec tout votre matériel.

Le transport d’air comprimé et de gaz est réglementé. Si vous comptez réaliser une partie du voyage par les airs ou la mer (notamment en ferry), renseignez-vous auprès des compagnies.

Texte original Jessica Engel

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Donator Dominique Barray

    10 épaves incontournables des côtes françaises

    10 épaves en France accessibles dès le niveau 1