Agenda

Le palmarès du Ocean photography awards 2021

Il y a 1 mois

Le concours photo britannique Ocean photography awards vient de dévoiler le très beau palmarès de cette année 2021. Le prestigieux prix du photographe de l’année 2021 a été décerné à Aimee Jan pour son cliché de tortue au milieu d’un banc de glass fish.

Photographe de l’année 2021 – Aimee Jan

Une tortue verte, entourée de glass fish. «J’étais en train de faire du snorkeling lorsqu’un de mes collègues m’a dit qu’il y avait une tortue au milieu d’un banc de glass fish, à environ 10 mètres de profondeur », explique la photographe Aimee Jan. « Quand j’ai plongé pour regarder, les poissons se sont parfaitement séparés autour de la tortue. Je lui ai dit : “Je pense que je viens de prendre la meilleure photo que j’ai jamais prise».
Récif de Ningaloo, Australie occidentale

Photographe de l'année 2021 - Aimee Jan © Aimee Jan - Ocean Photographer awards

Photographe de l’année 2021 – Aimee Jan © Aimee Jan – Ocean Photography awards

Deuxième place – Henley Spiers

« En plongeant au milieu de fous de Bassan, j’assiste à une violente synchronicité de ces impressionnants oiseaux de mer alors qu’ils se lancent dans des plongées de pêche », explique le photographe Henley Spiers. «Ils frappent l’eau à 60 mph (96 kmh), un impact qu’ils ne peuvent supporter que grâce à des sacs d’air spécialement développés dans leur tête et leur poitrine. Les oiseaux passent agilement de l’air à la mer où il nage également à une vitesse incroyable.»
Île de Noss, Shetland, Royaume-Uni

Deuxième place Photographe de l'année 2021 - Henley Spiers © Henley Spiers - Ocean Photographer awards

Deuxième place Photographe de l’année 2021 – Henley Spiers © Henley Spiers – Ocean Photography awards

Troisième place – Matty Smith

« Un juvénile de tortue imbriquée mesurant seulement 3,5 cm de long et âgé de quelques minutes seulement nage pour la toute première fois », explique le photographe Matty Smith. « Il avait émergé d’un œuf quelques minutes plus tôt avec une centaine de ses frères et sœurs. Ils se sont rapidement frayés un chemin dans l’océan pour se disperser le plus rapidement possible et éviter la prédation des oiseaux et des poissons. J’ai dû travailler vite pour ce cliché
Île de Lissenung, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Troisième place Photographe de l'année 2021 - Matty Smith © Matty Smith - Ocean Photographer awards

Troisième place Photographe de l’année 2021 – Matty Smith © Matty Smith – Ocean Photography awards

Photographe “aventure” de l’année

1ère place – Ben Thouard

Le surfeur Matahi Drollet attrape une vague connue sous le nom de Teahupo’o à Tahiti.
Tahiti, Polynésie française

Photographe "Aventure" de l'année 2021 - Ben Thouard © Ben Thouard - Ocean Photographer awards

Photographe “Aventure” de l’année 2021 – Ben Thouard © Ben Thouard – Ocean Photography awards

2ème place – Ben Thouard

La vague de Teahupo’o, vue d’en-dessous.
Tahiti, Polynésie française

2ème place Photographe "Aventure" de l'année 2021 - Ben Thouard © Ben Thouard - Ocean Photographer awards

2ème place Photographe “Aventure” de l’année 2021 – Ben Thouard © Ben Thouard – Ocean Photography awards

3ème place – Sébastien Pontoizeau

Un apnéiste plonge pour prendre la photo d’une baleine à bosse.
Île de la Réunion

3ème place Photographe "Aventure" de l'année 2021 - Sébastien Pontoizeau © Sébastien Pontoizeau - Ocean Photographer awards

3ème place Photographe “Aventure” de l’année 2021 – Sébastien Pontoizeau © Sébastien Pontoizeau – Ocean Photography awards

Portfolio

1ère place – Stefan Christmann

2ème place – Matty Smith

3ème place – Alex Kydd

Le prix du public

1ère place – Phil de Glanville

Le surfeur Jack Robinson surfe sur le célèbre break connu sous le nom de « The Right », qui abrite certaines des vagues les plus lourdes du monde.
Denmark, Australie occidentale

Prix du public - Phil de Glanville. © Phil de Glanville - Ocean Photographer awards

Prix du public – Phil de Glanville. © Phil de Glanville – Ocean Photography award

Photographe de l’année pour la protection des océans

1ère place – Kerim Sabuncuoglu

Une murène morte sur une ligne de pêche abandonnée.
Bodrum, Turquie

Photographe de l'année pour la protection des océans. 1ère place - Kerim Sabuncuoglu. © Kerim Sabuncuoglu - Ocean Photographer awards

Photographe de l’année pour la protection des océans. 1ère place – Kerim Sabuncuoglu. © Kerim Sabuncuoglu – Ocean Photography awards

2ème place – Galice Hoarau

Une mouette prise sur une ligne de pêche fantôme.
Saltstraumen, Norvège

2ème place - Photographe de l'année pour la protection des océans. - Galice Hoarau. © Galice Hoarau - Ocean Photographer awards

2ème place – Photographe de l’année pour la protection des océans. – Galice Hoarau. © Galice Hoarau – Ocean Photography awards

3ème place – Steven Kovacs

Une femelle nautile dérive sur un déchet.
Anilao, Philippines

3ème place - Photographe de l'année pour la protection des océans. - Steven Kovacs. © Steven Kovacs. - Ocean Photographer awards

3ème place – Photographe de l’année pour la protection des océans. – Steven Kovacs. © Steven Kovacs. – Ocean Photography awards

Photographe d’exploration de l’année

1ère place – Martin Broen

Les spéléothèmes projettent de longues ombres dans le cénote de Dos Pisos.
Quintana Roo, Mexique

Photographe d'exploration de l'année. Martin Broen. © Martin Broen - Ocean Photographer awards

Photographe d’exploration de l’année. Martin Broen. © Martin Broen – Ocean Photography awards

2ème place – Steven Kovacs

Une rare larve d’anguille de brosme des eaux profondes.
Floride, États-Unis

2ème place - Photographe d'exploration de l'année. Steven Kovacs© Steven Kovacs - Ocean Photographer awards

2ème place – Photographe d’exploration de l’année. Steven Kovacs © Steven Kovacs – Ocean Photography awards

3ème place – Matty Smith

Portrait d’un calmar.
Baie de Bushrangers, Australie

3ème place - Photographe d'exploration de l'année. Matty Smith © Matty Smith - Ocean Photographer awards

3ème place – Photographe d’exploration de l’année. Matty Smith © Matty Smith – Ocean Photography awards

Prix féminin Fifty Fathoms de l’année

1ère place – Renee Capozzola

Un requin pointes noires aligne sa nageoire dorsale avec le soleil couchant à Moorea, en Polynésie française. «Cette image superposée a été obtenue en utilisant un objectif grand angle, un grand dôme et un flash stroboscopique pour éclairer la partie sous-marine de l’image», explique la photographe Renee Capozzola. « Les requins sont abondants en Polynésie française en raison de leurs solides protections juridiques et sont le signe d’un écosystème marin sain. »
Moorea, Polynésie française

Prix féminin Fifty Fathoms de l'année. Renee Capozzola. © Renee Capozzola - Ocean Photographer awards

Prix féminin Fifty Fathoms de l’année. Renee Capozzola. © Renee Capozzola – Ocean Photography awards

2ème place – Aimee Jan

Une raie manta se nourrit dans les eaux calmes. « Nous étions en tournée avec les baleines à bosse lorsque des raies mantas ont été aperçues en train de se nourrir, nageant d’avant en arrière à la surface et ramassant d’énormes bouchées de plancton », explique la photographe Aimee Jan. « Ce jour-là, il n’y avait pas de vent – ​​nous appelons cela un verre car la surface de l’eau ressemble à du verre. Nous nous sommes baignés et c’était tout simplement magnifique. J’ai pris quelques photos. Celle-ci était ma préférée.»
Golfe d’Exmouth, Australie occidentale

2ème place - Prix féminin Fifty Fathoms de l'année. Aimee Jan. © Aimee Jan - Ocean Photography awards

2ème place – Prix féminin Fifty Fathoms de l’année. Aimee Jan. © Aimee Jan – Ocean Photography awards

3ème place – Emilie Ledwidge

Un requin léopard nage lentement sur le récif de Ningaloo. « Dans ce monde chaotique, nous devrions prendre le temps de réfléchir à ce qui est important », déclare la photographe Emilie Ledwidge. « Qu’est-ce qui est important pour nous ? Qu’est-ce qui est important pour la Terre Mère ? Les requins continuent d’être pêchés, ailerons, abattus et détestés par une grande partie de la population mondiale. Leurs populations continuent de s’estomper et pourtant c’est une espèce sans laquelle nous, humains, ne pouvons vivre. »
Récif de Ningaloo, Australie occidentale
3ème place - Prix féminin Fifty Fathoms de l'année. Emilie Ledwidge. © Emily Ledwidge - Ocean Photography awards

3ème place – Prix féminin Fifty Fathoms de l’année. Emilie Ledwidge. © Emilie Ledwidge – Ocean Photography awards

Prix du jeune photographe de l’année

1ère place – Hannah Le Leu

Une tortue verte qui a tout juste éclos fait prudemment surface pour respirer, dans un ciel plein d’oiseaux affamés.
Île Heron, Australie

Prix du jeune photographe de l'année - Hannah Le Leu. © Hanna Le Leu - Ocean Photography awards

Prix du jeune photographe de l’année – Hannah Le Leu. © Hannah Le Leu – Ocean Photography awards

2ème place – Jack McKee

Un poisson volant juvénile, photographié d’en-dessous.
Île Lady Elliot, Australie

2ème place - Prix du jeune photographe de l'année - Jack McKee. © Jack McKee - Ocean Photography awards

2ème place – Prix du jeune photographe de l’année – Jack McKee. © Jack McKee – Ocean Photography awards

3ème place – Mikayla Jones

Deux baleines grises posent apparemment pour la caméra.
Basse Californie, Mexique

3ème place - Prix du jeune photographe de l'année - Mikayla Jones. © Mikayla Jones - Ocean Photography awards

3ème place – Prix du jeune photographe de l’année – Mikayla Jones. © Mikayla Jones – Ocean Photography awards

photo d’ouverture – Photographe de l’année 2021 – Aimee Jan © Aimee Jan – Ocean Photography awards
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Croisière aux Maldives

    Fin du confinement : la plongée de nouveau autorisée !

    Julie Gautier rend hommage aux femmes dans son nouveau film, Ama