Destinations

Moalboal, les Philippines authentiques

Il y a 6 mois

Ce petit village de pêcheurs situé sur la côte ouest de l’île de Cebu fait parler de lui depuis quelques années pour la présence d’un grand banc de sardines qui a élu domicile dans ses eaux. Mais les fonds ici regorgent aussi d’autres trésors et le séjour terrestre vous marquera par son authenticité et la chaleur humaine de ses habitants !

À seulement 2h30 de Cebu, le dépaysement est total à l’arrivée dans ce petit village côtier. Ici les pêcheurs et les plongeurs se partagent la mer, les premiers ne fréquentent pas les sites aux abords des hôtels et des spots de plongée en échange de zones de pêche qui leurs sont réservées, leur permettant de continuer leur activité.

Coraux et gorgonnes de tailles démesurées rythment vos plongées à Moalboal. © Nicolass Barraqué

Coraux et gorgones de taille démesurée rythment vos plongées à Moalboal. © Nicolas Barraqué

Les sites de plongée se trouvent ici très près du bord. Au pied du village pour les plus accessibles tandis que les spots les plus éloignés se rejoignent à l’aide d’une banka (embarcation traditionnelle philippine) en quelques minutes de navigation seulement. Ils sont composés principalement de jardins coralliens et de nombreux tombants vertigineux recouverts de coraux multicolores (cornes de cerf, tables d’acropora, corail noir…), de belles anémones, de grandes éponges et d’immenses gorgones. On dénombre aussi quelques belles grottes, canyons et cavités sur plusieurs sites tels que Tongo Point, Tuble reef ou Dolphin house. Ouvrez l’œil, vous pourrez y dénicher une tortue en pleine sieste !

Dormant au fond d'une grotte ou nageant en pleine eau, ouvrez l'oeil pour observer les tortues. © Nicolass Barraqué

Dormant au fond d’une grotte ou nageant en pleine eau, ouvrez l’œil pour observer les tortues. © Nicolas Barraqué

Paradis des photographes sous-marins

Les photographes y trouveront une source d’inspiration inépuisable avec de la macro : hippocampes pygmées dans une gorgone, couple de poissons-mandarins, nudibranches de toutes sortes et de toutes les couleurs… Mais – et nous parlons ici d’expérience – ils devront surmonter leur frustration quand, équipés d’un objectif macro, ils verront passer sous leur nez un requin-baleine ! Car les grosses bêtes aiment également nager près des côtes de Moalboal. Les raies mantas se joindront de temps à autres à la fête, de même que les tortues ou les requins pointes blanches. Vous croiserez également régulièrement des bancs d’anthias, quelques poissons-perroquets…

Les poissons-mandarins feront des modèles de choix pour les photographes. © Nicolass Barraqué

Les poissons-mandarins feront des modèles de choix pour les photographes. © Nicolas Barraqué

Les plongées de nuit à Moalboal vous réservent un spectacle unique et une immersion dans un tout nouveau monde ! Avec également de belles rencontres sous-marines parmi lesquelles des gorgonocéphales, des crustacés, des seiches aux reflets nacrés ou encore un calamar en pleine eau, de quoi ramener de belles images blackwater. De jour comme de nuit, les photographes se sentent ici comme des poissons dans l’eau ! Les plongées de nuit sont principalement organisées sur le site de Panagsama beach et autour de Pescador Island.

Les plongées de nuit vous réservent de belles rencontres. © Nicolass Barraqué

Les plongées de nuit vous réservent de belles rencontres. © Nicolas Barraqué

Pescador, l’île au trésor…

L’îlot de Pescador offre plusieurs sites de plongée intéressants parmi lesquels de magnifiques tombants plongeant à pic vers les profondeurs et une grotte, Cathedral, qui sera baignée de grands rayons de lumière à certaines heures de la journée.

Jeux de lumière sur le site de Cathedral. © Nicolass Barraqué

Jeux de lumière sur le site de Cathedral. © Nicolas Barraqué

C’est également autour de cette petite île que l’on rencontre régulièrement le fameux grand banc de sardines qui a rendu Moalboal si célèbre auprès des plongeurs du monde entier. Cette boule composée de milliers de sardines a élu domicile au large de ces côtes et passe d’un site à l’autre attirant à sa suite toutes sortes de prédateurs (requins, thazard, carangues…) qui se lancent dans des parties de chasse effrénées. Un véritable sardine run made in Philippines !

Les sardines forment une boule compacte qui attire toutes sores de prédateurs. © Nicolas Barraqué

Les sardines forment une boule compacte qui attire toutes sortes de prédateurs. © Nicolas Barraqué

 

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE