Agenda

Le concours photo Ocean Art annonce les plus belles images de 2023

Il y a 1 mois

Une image capturée par Suliman Alatiqi remporte le Grand Prix avec un portrait étonnant et fascinant d’un macaque crabier nageant résolument dans l’océan.

Le prestigieux concours de photos sous-marines Ocean Art, organisé par le Underwater Photography Guide, a annoncé le palmarès de sa 12ème édition. Bien que la révolution de l’IA ait rapidement modifié le paysage photographique mondial, les lauréats de cette année témoignent de la persévérance créative de l’humanité face à la machine. De nouvelles règles interdisant l’utilisation d’images générées par l’IA dans les catégories principales ont été instaurées. Exception faite de deux catégories : art numérique subaquatique et mode subaquatique pour lesquelles ces règles ne s’appliquent pas afin de laissé libre cours à l’imagination.

Le grand prix de cette année est un portrait d’un macaque crabier nageant dans l’océan, capturé par Suliman Alatiqi. Cette photo est le résultat de plusieurs semaines de planification et de documentation, et elle illustre le zèle et l’engagement nécessaires pour capturer la meilleure image sous-marine.

Cette année encore, le jury a dû sortir le meilleur parmi les milliers de photos capturées par des photographes originaires de 90 pays différents s’illustrant dans 14 catégories et garantissant un concours compétitif pour tous les niveaux et toutes les disciplines de la photographie sous-marine.

Grand Prix

“Aquatic Primate” by Suliman Alatiqi

Au cours d’un travail de terrain de plusieurs semaines aux îles Phi Phi, en Thaïlande, j’ai concentré mes efforts sur la documentation du comportement maritime du macaque crabiere, en me concentrant plus particulièrement sur son alimentation dans l’eau. Les macaques se sont très bien adaptés à la vie en mer et s’aventurent dans l’eau pour diverses raisons, notamment pour se déplacer, faire les poubelles, se rafraîchir et jouer. Nageurs très efficaces, ils peuvent plonger pendant une trentaine de secontes et parcourir de courtes distances plus rapidement que la plupart des humains. Cette photo offre un rare aperçu des mouvements de nage d’un macaque mâle.”

Grand Prix Ocean Art © Suliman Alatiqi – Ocean Art 2023

Grand angle

1er prix – Suliman Alatiqi

Le requin corail est l’une des rares espèces de requins à se reposer sans mouvement. À Roca Partida, une petite île, l’espace est limité pour les nombreux requins qui y vivent et on peut souvent les voir se regrouper. Je voulais prendre une photo de tous les requins face à moi et, avec beaucoup de patience et une approche prudente, j’y suis parvenu.”

1er prix Grand angle © Suliman Alatiqi – Ocean Art 2023

2ème prix – Ines Goovaerts

2ème prix Grand angle © Ines Goovaerts – Ocean Art 2023

3ème prix – Bryant Turffs

3ème prix Grand angle © Bryant Turffs – Ocean Art 2023

4ème – Giancarlo Mazarese

4ème Grand angle © Giancarlo Mazarese – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Fabien Michenet

Mention honorable Grand angle © Fabien Michenet – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Ipah Uid Lynn

Mention honorable Grand angle © Ipah Uid Lynn – Ocean Art 2023

Macro

1er prix – Alberto Casati

Pendant la plongée, j’ai vu ce petit sujet et j’ai décidé de prendre la photo à l’aide d’un snoot avec un rétroéclairage technique.”

1er prix Macro © Alberto Casati – Ocean Art 2023

2ème prix – Byron Conroy

2ème prix Macro © Byron Conroy – Ocean Art 2023

3ème prix – Dennis Corpuz

3ème prix Macro © Dennis Corpuz – Ocean Art 2023

4ème – Lilian Koh

4ème Macro © Lilian Koh – Ocean Art 2023

5ème – Guillermo Viveros

5ème Macro © Guillermo Viveros – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Greg Sherman

Mention honorable Macro © Greg Sherman – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Keith Mash

Mention honorable Macro © Keith Mash – Ocean Art 2023

Comportement animalier

1er prix – Kenji Sato

“Le poisson cardinal noir vit dans les eaux côtières peu profondes et les mâles élèvent les œufs qu’ils reçoivent des femelles dans leur bouche (couveuse buccale). Les œufs éclosent au bout d’une semaine environ. Jusqu’à l’éclosion, les mâles restent immobiles derrière un rocher et nourrissent les œufs avec de l’eau de mer fraîche. Au début, je ne savais pas quand les œufs allaient éclore, mais après quelques observations, je pouvais dire quand les œufs allaient éclore. L’éclosion a lieu quelques heures après le coucher du soleil. Au moment de l’éclosion, le père nage vers le haut et recrache les bébés en un instant. Il est donc difficile de prendre une photo.

On dit que le nombre d’alevins dans une seule éclosion est d’environ 20 000, le moment de l’éclosion est donc assez impressionnant. Dès que les bébés ont éclos, ils se sont dispersés un peu partout. J’espère que beaucoup d’entre eux grandiront et survivront l’année prochaine.”

1er prix Comportement animalier © Kenji Sato – Ocean Art 2023

2ème prix – Josh Raia

2ème prix Comportement animalier © Josh Raia – Ocean Art 2023

3ème prix – Kat Zhou

3ème prix Comportement animalier © Kat Zhou – Ocean Art 2023

4ème – Johan Sundelin

4ème Comportement animalier © Johan Sundelin – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Brandi Romano

Mention honorable Comportement animalier © Brandi Romano – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Todd Aki 

Mention honorable Comportement animalier © Todd Aki – Ocean Art 2023

Portrait

1er prix – Suliman Alatiqi

Au cours d’un travail de terrain de plusieurs semaines aux îles Phi Phi, en Thaïlande, j’ai concentré mes efforts sur la documentation du comportement maritime du macaque crabiere, en me concentrant plus particulièrement sur son alimentation dans l’eau. Les macaques se sont très bien adaptés à la vie en mer et s’aventurent dans l’eau pour diverses raisons, notamment pour se déplacer, faire les poubelles, se rafraîchir et jouer. Nageurs très efficaces, ils peuvent plonger pendant une trentaine de secontes et parcourir de courtes distances plus rapidement que la plupart des humains. Cette photo offre un rare aperçu des mouvements de nage d’un macaque mâle.”

1er prix Portrait © Suliman Alatiqi – Ocean Art 2023

2ème prix – Alessandro Raho

2ème prix Portrait © Alessandro Raho – Ocean Art 2023

3ème prix – Jules Casey

3ème prix Portrait © Jules Casey – Ocean Art 2023

4ème – Gabriel Jensen

4ème Portrait © Gabriel Jensen – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Celia Kujala

Mention honorable Portrait © Celia Kujala – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Kat Zhou 

Mention honorable Portrait © Kat Zhou – Ocean Art 2023

Eau froide

1er prix – Alessandro Giannaccini

Sur la photo, on voit une grenouille verte italienne dévorer un insecte, en l’occurrence un scolopendre. Ce moment remarquable s’est produit à l’heure du déjeuner au lac de Porta, une zone naturelle protégée – un marais boueux regorgeant de plantes aquatiques, d’insectes et d’amphibiens – située en Toscane, en Italie. Je n’en croyais pas mes yeux lorsque j’ai assisté à cette scène unique et rapide. La séquence entière n’a duré que quelques secondes. En un instant, la grenouille a habilement capturé et consommé le scolopendre, ce qui a donné lieu à cette photographie sophistiquée et fortuite !

1er prix Eau froide © Alessandro Giannaccini – Ocean Art 2023

2ème prix – Celia Kujala

2ème prix Eau froide © Celia Kujala – Ocean Art 2023

3ème prix – Johan Sundelin

3ème prix Eau froide © Johan Sundelin – Ocean Art 2023

4ème – Ferenc Lorincz

4ème Eau froide © Ferenc Lorincz – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Josh Raia

Mention honorable Eau froide © Josh Raia – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Mayumi Takeuchi-Ebbins 

Mention honorable Eau froide © Mayumi Takeuchi-Ebbins – Ocean Art 2023

Nudibranches

1er prix – Peter Pogany

Au cours des deux dernières années, j’ai plongé à Anilao à trois reprises. Nous avons rencontré cette espèce lors de notre première excursion et nous avons été ravis de constater qu’ils étaient en train de s’accoupler. Mes deux compagnons de plongée se sont occupés des nudibranches et, lorsque mon tour est arrivé, je n’avais plus d’air. Je n’espérais pas avoir une deuxième chance d’observer cet événement spécial. Mais lors de notre troisième visite, je les ai surpris “en flagrant délit”.

1er prix Nudibranches © Peter Pogany – Ocean Art 2023

2ème prix – Yen-po Huang

2ème prix Nudibranches © Yen-po Huang – Ocean Art 2023

3ème prix – Jenny Stock

3ème prix Nudibranches © Jenny Stock – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Cédric Péneau 

Mention honorable Nudibranches © Cédric Péneau – Ocean Art 2023

Black water

1er prix – Keigo Kawamura

“Je collectionne et photographie les créatures flottantes la nuit, à la manière d’un feu de joie. De nombreux calmars et crevettes se rassemblent dans le faisceau de ma lampe sous-marine. Le calmar de la photo est connu pour être le plus petit du monde, il a réussi à s’attaquer à une crevette aussi grosse que son propre corps. Les calmars pygmées mangent les crevettes en insérant leur bouche dans les interstices de leur carapace.

1er prix Black water © Keigo Kawamura – Ocean Art 2023

2ème prix – Peter Pogany

2ème prix Black water © Peter Pogany – Ocean Art 2023

3ème prix – Jialing Cai

3ème prix Black water © Jialing Cai – Ocean Art 2023

4ème – Chris Gug

4ème Black water © Chris Gug – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Kat Zhou

Mention honorable Black water © Kat Zhou – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Steven Kovacs 

Mention honorable Black water © Steven Kovacs – Ocean Art 2023

Protection du milieu sous-marin

1er prix – Victor Huertas

Le professeur Jodie Rummer relâche un requin pointes noires (Carcharhinus melanopterus) nouveau-né à Mo’orea, en Polynésie française, après l’avoir marqué et avoir recueilli des données biométriques. Le professeur Rummer dirige Physioshark, une équipe de recherche basée à l’université James Cook, en Australie, qui étudie l’impact du changement climatique sur les performances physiologiques des requins nouveau-nés dans les nurseries de requins tropicaux. Ces habitats se trouvent généralement dans des eaux peu profondes et sont donc fortement exposés à la hausse des températures et à la baisse des concentrations d’oxygène. Les scientifiques s’efforcent de démêler les défis auxquels les requins nouveau-nés sont confrontés dans des conditions environnementales qui changent si rapidement. La professeure Rummer et ses étudiants ont jusqu’à présent réussi à montrer que malgré le poids du changement climatique sur la physiologie des jeunes requins, ceux-ci font preuve d’une résilience exceptionnelle face à ces changements, ce qui laisse espérer aux scientifiques qu’ils seront capables de s’adapter à un océan qui se réchauffe.”

1er prix Protection du milieu sous-marin © Victor Huertas – Ocean Art 2023

2ème prix – Yinan Liu

2ème prix Protection du milieu sous-marin © Yinan Liu – Ocean Art 2023

3ème prix – Andrea Michelutti

3ème prix Protection du milieu sous-marin © Andrea Michelutti – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Dan Mele

Mention honorable Protection du milieu sous-marin © Dan Mele – Ocean Art 2023

Art numérique sous-marin

1er prix – Justin Lutsky

“Water Sprite a été capturé dans les eaux cristallines des sources naturelles de Floride. Cela fait des années que je me rends en Floride pour prendre des photos, car la clarté et la beauté naturelle des sources créent une toile à couper le souffle pour les portraits sous-marins. Pour cette image, j’ai travaillé avec Abbey Blake, sirène professionnelle et artiste sous-marine.

Tous les éléments de cette image ont été réalisés de manière pratique et capturés à l’aide d’un appareil photo. Abbey portait une combinaison en maille à laquelle nous avons attaché les ailes de fée, et nous nous sommes aventurés ensemble dans les sources au début du mois de janvier.

Nous avons pris cette photo dans des eaux peu profondes, en fin d’après-midi, après que le soleil ait commencé à descendre sous la ligne des arbres. J’ai utilisé principalement la lumière naturelle, en me servant du soleil comme contre-jour et d’une petite quantité de lumière d’appoint frontale provenant de mon stroboscope sur l’appareil photo.

Abbey et moi nous immergeons simultanément en apnée, capturant plusieurs photos avant de remonter à la surface pour les examiner et en discuter. Pour prendre une pose confortable au bord de la crevasse, Abbey a dû expirer la plus grande partie de son air pour descendre complètement.

La température de l’eau était de 22°C, ce qui nous laissait peu de temps pour prendre la photo avant que le risque d’hypothermie ne s’installe. De plus, l’endroit présentait un autre obstacle, car il s’agit d’un lieu de prédilection pour les plongeurs locaux. Nous avons souvent dû interrompre nos tentatives, attendant que les plongeurs passent dans le cadre. C’est là que le fait de travailler avec quelqu’un d’aussi talentueux qu’Abbey s’avère très utile. Sa capacité à travailler dans des conditions aussi exigeantes et à respecter les contraintes de temps a fait toute la différence dans la réussite de la prise de vue.

La majeure partie du post-traitement a consisté à estomper les lignes dures et visibles de la combinaison, ainsi qu’à ajuster les couleurs et les niveaux afin de mettre l’accent sur le sujet et de renforcer l’aspect dramatique du paysage sous-marin.

1er prix Art numérique sous-marin © Justin Lutsky – Ocean Art 2023

2ème prix – Francisco Sedano Vera

2ème prix Art numérique sous-marin © Francisco Sedano Vera – Ocean Art 2023

3ème prix – Conor Culver

3ème prix Art numérique sous-marin © Conor Culver – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Anna Aita 

Mention honorable Art numérique sous-marin © Anna Aita – Ocean Art 2023

Noir et blanc

1er prix – Joergen Rasmussen

Chaque année, en novembre, les sardines se rassemblent au large de la côte ouest du Mexique. Ces sardines attirent alors de nombreux prédateurs. En collaboration avec un pêcheur local, nous avons exploré les eaux profondes au large, près du plateau continental, et nous avons repéré une otarie solitaire. Il poursuivait les sardines et la baitball changeait constamment de forme au fur et à mesure que l’otarie la brisait.

1er prix Noir et blanc © Joergen Rasmussen – Ocean Art 2023

2ème prix – Jon Anderson

2ème prix Noir et blanc © Jon Anderson – Ocean Art 2023

3ème prix – Serge Melesan

3ème prix Noir et blanc © Serge Melesan – Ocean Art 2023

4ème – Enrico Pompei

4ème Noir et blanc © Enrico Pompei – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Serge Melesan

Mention honorable Noir et blanc © Serge Melesan – Ocean Art 2023

Mode Subaquatique

1er prix – Lucie Drlikova

Cette photo fait partie de mon projet Once Upon a Dream in Waterland, sur lequel je travaille depuis 2017. Toutes les scènes sont réelles, y compris la nourriture et les gâteaux, qui ont été fabriqués à partir de béton et recouverts de mousse colorée spéciale, photographiée sous l’eau. Les costumes, les accessoires et les scènes sont fabriqués à la main par mes soins.

À propos de mon projet Once Upon a Dream in Waterland : Il était une fois, dans les profondeurs magiques et enchantées, au pays de l’eau sans fin, une fille nommée Stella. À sa naissance, sa marraine, l’Ange de la mer, lui offre le livre “Il était une fois un rêve au pays de l’eau”. Pendant son sommeil, Stella rêve d’histoires tirées de son livre de contes de fées préféré. Alice au pays des eaux est l’une de ces histoires. Le projet représente un retour à mon enfance, aux histoires que j’imaginais lorsque j’étais enfant et ce sont ces histoires que je voulais raconter un jour à ma fille. Malheureusement, elle n’est jamais née. C’est la raison pour laquelle je travaille sur mon projet, pour raconter les histoires sous-marines et, avec le temps, ce projet est devenu mon bébé.”

1er prix Mode subaquatique © Lucie Drlikova – Ocean Art 2023

2ème prix – Anna Aita

2ème prix Mode subaquatique © Anna Aita – Ocean Art 2023

3ème prix – Julian Nedev

3ème prix Mode subaquatique © Julian Nedev – Ocean Art 2023

4ème – Lucie Drlikova

4ème Mode subaquatique © Lucie Drlikova – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Vanessa Torres Macho

Mention honorable Mode subaquatique © Vanessa Torres Macho – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Lucie Drlikova

Mention honorable Mode subaquatique © Lucie Drlikova – Ocean Art 2023

Appareil compact – Grand angle

1er prix – Bryant Turffs

“L’exploration de nouveaux environnements, en particulier ceux qui sont rarement visités, est pour moi l’un des plus grands plaisirs de la photographie sous-marine. Les Everglades sont un environnement à juste titre inquiétant, mais aussi d’une grande beauté et d’un grand intérêt. Pour capturer cette image, j’ai pris soin d’éviter les risques, comme les alligators, dans la zone où je faisais de la plongée en apnée. La prise de vue avec ma GoPro m’a permis de m’approcher facilement de mes sujets. Dans cette image, j’ai cherché à capturer un magnifique Lépisosté de Floride sur fond de dôme de cyprès avec des rayons de lumière filtrant à travers les arbres. En tant que passionné de poissons, l’observation des nombreuses espèces magnifiques qui vivent dans cet environnement est une autre source de joie. Cette image présente également un achigan à grande bouche endémique à l’arrière-plan. Bien qu’ils ne figurent pas ici, plusieurs de mes clichés de cette journée de prise de vue ont également capturé des poissons invasifs, illustrant ainsi l’un des nombreux impacts des actions humaines sur cet écosystème en péril.

1er prix appareil compact Grand angle © Bryant Turffs – Ocean Art 2023

2ème prix – Enrico Somogyi

2ème prix appareil compact Grand angle © Enrico Somogyi – Ocean Art 2023

3ème prix – Andrea Michelutti 

3ème prix appareil compact Grand angle © Andrea Michelutti – Ocean Art 2023

Appareil compact – Macro

1er prix – Imogen Manins

Dans les eaux peu profondes de Naarm (Port Phillip Bay), des colonies clairsemées d’hydroïdes tubulaires sortent la tête du sable dans les eaux froides et peu profondes. Il y a des centaines d’individus, mais avec une taille d’à peine 4 cm, il est facile d’ignorer ces minuscules animaux qui sont endémiques à la Grande Barrière de Corail d’Australie. Chaque individu ici est soit un mâle, soit une femelle, et étend ses tentacules externes pour attraper le plancton qui passe.
Blairgowrie Pier est un site abrité, bien connu des plongeurs locaux pour les couleurs spectaculaires des créatures sessiles et invertébrées. Après 90 minutes dans une eau à 12°C, mes doigts commençaient à s’engourdir. D’habitude, je quitte le site par la plate-forme de plongée, mais cette fois-ci, j’ai commencé à sortir par le rivage, en remarquant de minuscules hydroïdes sur le fond sablonneux. Après avoir inspecté plusieurs groupes, j’ai découvert par hasard cette colonie de “feux d’artifice sous-marins” magnifiquement arrangée. Essayer de ne pas déplacer le sable était un défi dans cet environnement. J’ai observé les tentacules bouger délicatement dans l’eau, en faisant de petits ajustements jusqu’à ce que je sois satisfaite de la composition
.”

1er prix appareil compact Macro © Imogen Manins – Ocean Art 2023

2ème prix – Marcus Commodore

2ème prix appareil compact Macro © Marcus Commodore – Ocean Art 2023

3ème prix – Regie Casia

3ème prix appareil compact Macro © Regie Casia – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Miguel Ramirez

Mention honorable appareil compact Macro © Miguel Ramirez – Ocean Art 2023

Appareil compact – comportement animalier

1er prix – Derek Singer

Bien que les pieuvres géantes du Pacifique soient courantes dans le nord-ouest du Pacifique, il est suffisamment rare de voir une femelle nicher pour que le bouche-à-oreille se propage rapidement lorsque quelqu’un en trouve une. En l’occurrence, mon groupe de plongeurs avait entendu dire que deux nids avaient été découverts à Sund Rock, un excellent site pour les trouver. Comme leurs tanières se trouvent généralement dans des crevasses et des entailles dans les rochers, il peut être difficile d’obtenir une photo bien éclairée et bien composée avec un appareil photo plein format (et risqué si vous prenez des photos avec un dôme). Bien que la femelle passe des mois à s’occuper de ses œufs, on ne peut jamais prédire quand ils écloront et quand elle mourra. J’avais l’intention de profiter au maximum de l’occasion qui s’offrait à moi, car c’était peut-être la seule.

J’ai donc décidé d’emporter mon TG-6 au lieu de mon reflex normal. Grâce à son format plus petit et à sa distance de mise au point minimale très courte, j’étais sûr de pouvoir approcher l’appareil photo et les flashes suffisamment près pour capturer une image saisissante. Cela s’est avéré être une bonne décision, car ce nid particulier était étroitement encastré dans un amas de rochers. J’ai pris une série de gros plans de la maman pieuvre faisant circuler l’eau dans ses œufs avant d’être distrait par un autre pieuvres géantes du Pacifique qui se promenait à l’extérieur. Cette image spécifique représente le mieux l’étroitesse des quartiers et l’équilibre entre la mère et ses œufs. À partir du fichier RAW, mes modifications ont principalement consisté à augmenter le contraste pour faire ressortir les couleurs et les textures.”

1er prix appareil compact Comportement animalier © Derek Singer – Ocean Art 2023

2ème prix – Brandon Hannan

2ème prix appareil compact Comportement animalier © Brandon Hannan – Ocean Art 2023

3ème prix – Andrea Michelutti

3ème prix appareil compact Comportement animalier © Andrea Michelutti – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Keri Frankenstein

Mention honorable appareil compact Comportement animalier © Keri Frankenstein – Ocean Art 2023

Mention Honorable – Andrea Michelutti

Mention honorable appareil compact Comportement animalier © Andrea Michelutti – Ocean Art 2023

image d’ouverture Grand Prix Ocean Art © Suliman Alatiqi – Ocean Art 2023

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Julie Gautier rend hommage aux femmes dans son nouveau film, Ama

    Croisière aux Maldives

    Fin du confinement : la plongée de nouveau autorisée !