Destinations

Le cap de Creus, sauvage et hors du temps

Il y a 3 mois

Depuis 1998, un parc naturel à la fois terrestre et marin s’étend de Rosas au cap de Creus. La plongée emblématique du lieu est Maça d’Oros, exceptionnelle à toutes les époques de l’année. Elle a une saveur particulière : on y rencontre toutes les espèces, dans un lieu encore relativement peu fréquenté.

Profitez-en, ça ne durera peut-être pas ! Mais pour l’instant, le meilleur gardien du lieu, c’est la météo. Le cap de Creus, accessible depuis Colera, Llança, Port de la Selva, Cadaques, Cala Monjoi, Cala Jóncols ou Rosas, est la pointe la plus avancée de la Costa Brava. Il subit des vents et des courants contraires qui, en période de tempête, s’affrontent sans merci. Les amoureux de la mer le savent, ces conditions apportent des nutriments en masse, favorisant la concentration de poissons et la vie des animaux fixés comme les gorgones. Passée la furie de l’hiver, lorsque l’été et l’automne arrivent, les plongées sont exceptionnelles. Elles se déroulent sur une arête rocheuse entre deux îles, Maça d’Oros et Encalladora. La ligne de roche s’effondre à 40 mètres puis remonte. C’est là que tout se passe.

La reproduction des canthares

Ceux qui recherchent la pro­fondeur auront tout faux. Ce qui compte, c’est la température de l’eau. Les poissons sont comme nous, ils aiment l’eau chaude et le confort quotidien. En été et à l’automne, les plus grosses concentrations se situent entre 5 et 25 mètres.
En avril-mai, vous pourrez y rencontrer des rassemblements des canthares (dorades grises Spondyliosoma cantharus), venues se reproduire. Vous y découvrirez une lutte pour la vie : les canthares font leurs nids pour pondre, les loups sont à l’affût. Une scène animale que peu de plongeurs ont l’occasion de vivre.
Dans cette zone, il y a plus de 30 sites de plongée. Outre Maça d’Oros, citons également la pointe du Chat (cap Norfeu) avec ses tombants vertigineux et la pointe des 3 Frères qui offre un terrain de jeu unique pour tous les niveaux, du débutant au plongeur confirmé.
Les structures de Cala Montjoi et Cala Jóncols, pour s’isoler, se ressourcer et oublier son smartphone, offrent des sites uniques en Méditerranée !

Alain Foret

Retrouvez l’intégralité du dossier sur la Costa Brava :

Murène commune Costa Brava

Murène commune. © Nicolas Barraqué

Témoignages

Xavier Xuereb, MF2 : C’est une destination que peu connaissent. Elle est à savourer : des bancs de poissons à profusion, relativement proches des plongeurs, tout en étant dans un environnement sauvage. Sans palmer, on assiste au spectacle : à la fois une grande variété et une grande quantité de poissons. Pour moi, c’est magique !

Vincent Guidotti, N3 : “Je plonge à Cadaqués depuis mon enfance. Maça d’Oros et El Gato (la pointe du Chat, cap Norfeu) sont LES plongées du coin. Et, hors des sentiers battus, il y a la crique Caials, abritée de la tramontane et totalement paisible. C’est une plongée du bord, accessible à partir d’un ponton en béton, qui permet de plonger sur l’épave du Llanishen par 12 à 18 m de fond. Idéal à faire de nuit, ce site permet de voir grandes cigales, langoustes, bernard-l’hermite, murènes… et un grand banc de dorades qui vous accompagne durant toute la plongée. C’est facile, serein et magique !”

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

POPULAIRE

    Donator Dominique Barray

    10 épaves incontournables des côtes françaises

    10 épaves en France accessibles dès le niveau 1