Biologie

Des baleines à bec de True filmées pour la première fois

Il y a 2 mois

Présentes dans l’Atlantique nord ainsi que dans les eaux séparant l’Afrique à l’Australie, les baleines à bec de True sont étudiées par des chercheurs spécialisés principalement autour des Açores et des îles Canaries, où les chances de les apercevoir sont meilleures. Malgré cela, jusqu’à aujourd’hui les principaux spécimens étudiés était des baleines échouées. Le site scientifique PeerJ a mis en lumières les récentes avancées scientifiques au sujet de cette espèce. Une vidéo ainsi qu’une photo d’une jeune baleine ont été rendues publiques, et pour la première fois un spécimen avec un motif et une couleur jamais observés auparavant a été découvert.

Grâce à ces nouvelles données, on en sait un peu plus sur cette espèce étonnante. A première vue la baleine à bec de True (Mesoplodon mirus) ressemble à un dauphin, mais en réalité elle est bien plus imposante et peut mesurer jusqu’à 5 mètres de long. Véritable mystère pour les scientifiques, elle fait partie des mammifères les moins connus au monde. Très discrète et farouche, elle passe 92 % de son temps sous l’eau et peut descendre pendant 2 heures jusqu’à 3000 mètres de fond pour se nourrir. Et quand elle atteint la surface, pas de grand saut ou d’acrobatie pour ce cétacé, ce qui le rend encore plus difficile à repérer. On peut comprendre l’importance de ces images et des nouvelles découvertes faites par les scientifiques.

Lier ce nouveau motif et la couleur de l’animal à une espèce bien précise, faciliter son observation et la collecte de nouvelles données : c’est la mission de ces chercheurs qui ont pour objectif de quantifier le nombre d’individus présents dans les eaux de l’Atlantique, leur répartition exacte ainsi que leur cycle de reproduction, des éléments indispensables à leur protection.

Margot Harty

Source : True’s beaked whale (Mesoplodon mirus) in Macaronesia. PeerJ, 2017  DOI: 10.7717/peerj.3059

photo de couverture : ©Roland Edler (Duisburg Zoo) DOI: 10.7717/peerj.3059/fig-4

POPULAIRE

    2013 – 2017 : des plongeurs engagés pour la science aux Philippines

    2013 – 2017 : des plongeurs engagés pour la science aux Philippines

    Deep Sea Spy : aider la science en jouant les espions

    Deep Sea Spy : aider la science en jouant les espions