Vidéos

Vidéo : Playa del Coco et Bahia Drake, sur la côte Pacifique du Costa Rica

Il y a 1 année

En plein cœur de l’Amérique centrale, enclavé entre le Nicaragua et le Panama, le Costa Rica accueille environ 6% de la biodiversité mondiale dans ses 26 parcs nationaux. Outre les plongées réputées autour de la fameuse Isla del Coco (île Coco) à 500 km du continent, le pays offre deux zones plus facilement accessibles aux amateurs de plongée sous-marine : Playa del Coco au nord de la côte Pacifique, et Bahia Drake au sud.

Plus méconnues du grand public, ces deux destinations sont situées sur la côte Pacifique. Pour la zone nord l’accès est rendu facile par un aéroport situé à une dizaine de kilomètres, en revanche la partie sud nécessite soit de louer un 4×4 afin d’emprunter une piste traversée de plusieurs rivières pendant de longues heures, soit de prendre le bateau à Sierpe pour rejoindre, en 30 minutes, la célèbre baie au bout du Corcovado : Bahia Drake. La balade traverse la mangrove, les paysages sont magnifique. Au nord ou au sud, plusieurs clubs de plongée s’offrent à vous avec au nord une petite préférence pour le seul club francophone du secteur, Summer Salt Dive Center, mais au sud il faut se contenter de la langue de Shakespeare pour la communication.

A Baya Drake on croise une quantité impressionnante de poissons © Charlie Hervier

A Bahia Drake on croise une quantité impressionnante de poissons. © Charlie Hervier

Une fois sous l’eau la petite faune est très présente sur les sites au nord. Les îles Murcielagos vous enchanteront par des bancs de poissons gigantesques, des raies aigles et des raies mantas qui sauront vous adresser un clin d’œil dans le bleu. Les requins bouledogues sont également observables avec un peu chance sur ces îles, mais soit vous les verrez tous en banc soit vous ne les verrez pas du tout. Au sud, la réserve marine située autour de l’île de la Cano vous permet d’observer des poissons d’une taille bien supérieure à ce que l’on a l’habitude de voir avec en prime un grand nombre de requins pointes blanches. Attention toutefois à la thermocline, très présente sur tous les sites de plongée et qui provoque, outre une baisse de la température de 10 degrés, un courant plutôt fort.

La tête hors de l’eau

Parmi les 26 parcs nationaux du pays vous n’avez que l’embarras du choix afin de faire des excursions pour observer des animaux ou encore du rafting, du canyoning et de nombreuses autres activités. Mais le Costa Rica se mérite, en effet une bonne partie de ces parcs vous demandera obligatoirement un véhicule 4×4 afin de traverser les différentes pistes plus ou moins escarpées.

Le Costa Rica c'est aussi l'occasion de découvrir des lieux exceptionnels sur terre, ici un pont suspendu en plein coeur de la forêt tropicale © Charlie Hervier

Le Costa Rica c’est aussi l’occasion de découvrir des lieux exceptionnels sur terre, ici un pont suspendu en plein coeur de la forêt tropicale © Charlie Hervier

En pratique

Meilleure période pour s’y rendre : de décembre à avril durant la saison sèche
Température de l’eau : environ 28 degrés toutes l’année (mais attention à la thermocline !)
Equipement : combinaison intégrale de 3 à 5 mm.
Niveau minimum requis : de débutant à confirmé.
Formalités : passeport biométrique avec autorisation de voyage ESTA à remplir en ligne si vous passez par les Etats-Unis.
Tarif : 80$ pour deux plongées en locale au nord, 160$ pour 2 plongées sur les îles
Murcielagos, 130$ pour les 2 plongées au sud avec repas compris.

Texte et vidéo : Charlie Hervier

 

Enregistrer

 

Enregistrer

POPULAIRE

    Vidéo : le corb, un poisson majestueux et protégé

    Vidéo : le corb, un poisson majestueux et protégé

    Sandra Bessudo et Malpelo, une longue histoire d’amour

    Sandra Bessudo et Malpelo, une longue histoire d’amour