Destinations

Top 10 des destinations pour plonger avec des raies mantas

Il y a 7 mois

Majestueuses, leurs grandes nageoires similaires à des ailes déployées donnant l’impression qu’elles volent au-dessus des récifs… rencontrer une raie manta est un moment magique dans la vie de n’importe quel plongeur. Retrouvez ici une liste, non exhaustive, de 10 destinations idéales pour plonger aux côtés de ce gracieux animal.
(photo ci-dessus : © Nicolas Barraqué)

1- Socorro, au Mexique

L’archipel des Revillagigedos, plus connu sous le nom de Socorro, au large des côtes mexicaines dans le Pacifique, ne se visite qu’en croisière. Composé de quatre îles/rochers volcaniques (San Benedicto, Socorro, Roca Partida et Clarion), il est réputé pour sa concentration impressionnante de raies mantas géantes, certaines pouvant atteindre 6 mètres d’envergure ! Autour de la première île, San Benedicto, les raies mantas se rencontrent notamment sur les sites du Canyon et du Boiler, où se trouve une station de nettoyage. Très peu farouches, ces immenses animaux approchent facilement les plongeurs, profitant au passage de leurs bulles. Près du rocher de Roca Partida, il n’est pas rare de faire une bascule arrière sur une manta proche de la surface ! Là, les plongées avec les raies géantes sont encore plus spectaculaires, avec des « HLM » à requins-corails, des bancs de requins-marteaux ou encore la présence de dauphins et de tortues.

Pratique:meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : de novembre à janvier puis d’avril à mai / Température de l’eau : entre 23 et 26°C de novembre à janvier et entre 20 et 23°C d’avril à mai / Niveau de plongée : confirmé – N2/Advanced avec au minimum 50 plongées en mer / Y aller : vol Paris-San José del Cabo avec une escale à Mexico puis croisière jusqu’à Socorro (compter au minimum 24 heures de navigation) / Budget : compter 3500 € minimum pour une croisière de 8 nuits en pension complète, 3 à 4 plongées par jour (vols inclus).

.

Raie manta proche de la surface dans les eaux de Socorro. © Nicolas Barraqué

Raie manta proche de la surface dans les eaux de Socorro. © Nicolas Barraqué

2- Bali

En Indonésie, Bali est plus connue pour ses rencontres sous-marines avec le célèbre mola-mola que pour sa concentration de raies. Il est en effet assez rare d’en croiser si ce n’est sur un site en particulier : Manta Point. Situé au sud de la petite île de Nusa Penida (au sud-est de Bali), cette station de nettoyage est fréquentée par de nombreuses raies. Entre 5 et 10 mètres de profondeur, cette plongée est à la portée de tous, quel que soit votre niveau. Contrairement à Socorro, les animaux sont farouches. Laissez-les tournoyer autour de vous sans tenter de les approcher, le spectacle vaut le détour. A quelques mètres de ce site, plongez sur un plateau sur lequel des requins pointes blanches et des requins nourrices peuvent être aperçus. Quant au mola-mola, vous pourrez tenter de l’apercevoir sur le site de Crystal Bay, au nord-ouest de Nusa Penida.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : toute l’année / Température de l’eau : entre 20°C en hiver et 29°C en été / Niveau de plongée : débutant à confirmé / Budget : compter 1500 € pour un séjour plongée d’une semaine (7 nuits, 10 plongées, vols inclus), 3000 € pour une formule safari (12 nuits sur place, 22 plongées).

.

Ballet de trois raies mantas au-dessus d'un récif sur le site de Manta Point à Nusa Penida. © Patrick Masse

Ballet de raies mantas au-dessus d’un récif sur le site de Manta Point à Nusa Penida. © Patrick Masse

3- Yap

En plein cœur du Pacifique en Micronésie, la petite île de Yap n’est autre que le sanctuaire des raies mantas. Une colonie d’une centaine de raies y vit à l’année. Observez-les en hiver, de décembre à avril dans le canal de Mi’l à l’ouest. C’est alors la saison des amours, elles peuvent être présentes en groupes d’une quinzaine. En été, direction l’est et le canal de Goofnuw sur le site de Manta Valley. Sur ces stations de nettoyage, la visibilité exceptionnelle (40 à 50 mètres) permet de profiter du spectacle : les plongeurs n’ont qu’à attendre sur le fond sablonneux pour voir arriver les majestueuses mantas se faire nettoyer par des labres. Profitez des autres plongées de l’îles en explorant les nombreuses grottes, en admirant les coraux multicolores et en vous émerveillant devant l’autre star de l’archipel : le poisson mandarin.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : toute l’année mais préférez la saison sèche de novembre à mai / Température de l’eau : 28°C toute l’année / Niveau de plongée : débutant à confirmé / Y aller : se rendre à Yap est un long voyage, il peut être intéressant de combiner un séjour sur cette île avec la découverte de sa voisine Palau. Vol Paris-Palau A/R (via Séoul) à partir de 820 € avec une escale. Vol Palau-Yap A/R à partir de 318 €.

.

4- Mozambique

Profusion de vie pélagique, requins, baleines et évidemment raies mantas vous attendent au Mozambique, sur la côte est de l’Afrique. Pour rencontrer plus particulièrement les mantas, séjournez à Tofo près d’Inhambane, au sud du pays. Le site de Manta Reef est composé de deux stations de nettoyage fréquentées toute l’année par des raies mantas géantes pouvant atteindre les 6 mètres d’envergure. Entre 21 et 26 mètres de profondeur, les plongeurs posés sur le sable peuvent admirer parfois jusqu’à 10 raies en même temps. Elles tournoient au-dessus d’eux, se faisant nettoyer par des anthias et des labres. Sur ces sites il n’est pas rare de croiser également des raies aigles, des mobulas, sans oublier les requins-baleines et baleines à bosse.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : toute l’année / Température de l’eau : entre 24 et 25°C en moyenne toute l’année / Niveau de plongée : minimum N2 ou Advanced / Y aller : vol Paris-Vilanculos (via Johannesburg), puis transfert pour rejoindre Praia Do Tofo / Budget : compter 2500 € pour un séjour de 7 nuits sur place (vols et 10 plongées inclus).

.

5- Rangiroa, Fakarava et Tikehau dans les Tuamotu

L’archipel des Tuamotu, en Polynésie française, est composé de 76 atolls entourés d’une barrière de corail. Les lagons sont reliés à l’océan par des passes dans lesquelles la majorité des plongées ont lieu. Les raies mantas sont visibles sur de très nombreux sites de juin à octobre. Pour les plongeurs les plus expérimentés, direction l’atoll de Rangirora et ses passes de Tiputa et Avatoru. Les mantas y sont présentes au milieu d’une grande affluence d’autres espèces parmi lesquelles dauphins, requins, barracudas et tortues. Dans la mythique passe nord de l’atoll de Fakarava, large de 1,6 km, les raies font parties du paysage sous-marin au même titre que les barracudas ou les requins gris. Les plongeurs débutants privilégieront l’atoll de Tikehau, dont le lagon abrite une station de nettoyage réputée, accessible en plongée et également en snorkeling.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : de juin à octobre / Température de l’eau : 26°C en moyenne toute l’année / Niveau de plongée : de débutant à confirmé, les courants dans les passes pouvant être très forts / Y aller : vol A/R Paris-Tuamotu à partir de 2100 € avec 2 escales (Los Angeles et Papeete).

.

6- Maldives

Au cœur de l’océan Indien, les raies mantas sont les stars de la plongée aux Maldives. Selon l’organisation Manta Trust, elles seraient près de 5000 dans les eaux du pays. De passage toute l’année sur les stations de nettoyage des différents atolls selon les saisons, elles sont omniprésentes sur de nombreux sites. De janvier à mai, en haute saison, direction l’atoll d’Ari. Trois stations de nettoyage y accueillent les raies mantas qui survolent les patates de corail et les récifs accompagnées de tortues. Il suffit de rester discret pour ne par les faire fuir. A la même saison dans l’atoll du Nord, parfois jusqu’à 30 individus peuvent être vus par les plongeurs sur le sec de Baarah. Hors saison, de mai à novembre, les raies se regroupent sur d’autres stations de nettoyage, notamment sur les atolls nord et sud de Male, où elles profitent du courant sortant. Il faut alors se faire très discret pour pouvoir les approcher au plus près sans se faire remarquer.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : toute l’année, les sites variant selon la saison / Température de l’eau : 28°C en moyenne toute l’année / Niveau de plongée : débutant à confirmé / Y aller : vols directs Paris-Malé / Budget : à partir de 1600 € le séjour de 7 nuits et 10 plongées, et 2100 € la croisière de 7 nuits avec 15 plongées (vols inclus).

.

Groupe de raies manta aux Maldives à proximité d'une station de nettoyage. © Nicolas Barraqué

Groupe de raies mantas aux Maldives à proximité d’une station de nettoyage. © Nicolas Barraqué

7- Cocos au Costa Rica

Un voyage sur l’île Cocos se mérite : 36 heures de navigation sont nécessaires pour rejoindre les abords de ce lieu totalement protégé, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. On ne va pas vous mentir, les stars de l’île Cocos sont les requins-marteaux, s’aventurant dans les eaux de cette petite île du Costa Rica par bancs de centaines d’individus. Mais les plongées réservent aussi de belles rencontres, tout aussi magiques, avec les raies mantas. Celles-ci peuvent être aperçues sur le site mythique de Bajo Alcyone, sur la station de nettoyage de Manuelita ou encore à Punta Maria. Mais le meilleur site pour croiser ce majestueux animal est Manta Corner, au sud de l’île. Accessible seulement par temps calme, cette plongée à 27 mètres peut offrir aux plus chanceux des interactions avec des dizaines de mantas géantes. Très peu farouches, elles ont tendance à accompagner les plongeurs, leur tournant autour ou leur passant au ras de la tête.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : d’octobre à mai / Température de l’eau : entre 22 et 26°C / Niveau de plongée : expérimenté à cause des courants forts / Y aller : vol direct Paris-San José, puis transfert jusqu’au port de Puntaneras pour embarquer sur le bateau de croisière (compter 36 heures de traversée) / Budget : à partir de 5300 € la croisière de 10 nuits avec 3 à 4 plongées par jour (vols inclus).

.

Ballet de raies mantas à Cocos (à 2’20” dans la vidéo).

8- Komodo

L’île de Komodo est située à la convergence de l’océan Indien, au sud, et de l’océan Pacifique, au nord. Les raies mantas sont visibles toute l’année dans ces eaux riches en plancton. L’accès à l’île n’est possible qu’en croisière plongée. D’avril à octobre, direction le nord et les eaux chaudes du site du Chaudron. Les mantas profitent alors du courant extrêmement fort au-dessus de canyons rocheux. C’est une plongée sportive où les plongeurs doivent trouver un point d’accroche mais le spectacle vaut tous ces efforts. D’octobre à avril les plongeurs s’immergent au sud de l’île. Sur le site de Manta Alley (Karang Makasar) où des groupes de dizaines de raies peuvent être vues, profitant d’un véritable festin de plancton.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : toute l’année / Température de l’eau : entre 26 et 30°C au nord en moyenne, entre 21 et 23°C au sud en moyenne / Niveau de plongée : expérimenté à cause des courants violents / Y aller : vol Paris-Labuan Bajo avec escale à Denpasar. Depuis Labuan Bajo, prendre un bateau de croisière pour rejoindre le parc national de Komodo, ou séjourner sur une île proche du parc / Budget : à partir de 3500 € une croisière de 9 nuits.

.

9- Fidji

À l’est de l’Indonésie, Les îles Fidji sont réputées pour leurs coraux mous parmi les plus beaux au monde. Les raies mantas sont visibles autour de deux îles principalement : Yasawa et Kadavu. La première, au nord de l’archipel, accueille les raies mantas de mai à octobre. Elles sont alors visibles en snorkeling dans le Manta Ray Channel, un canal riche en plancton et dans lequel se trouve une station de nettoyage. A sud de l’archipel, les raies ont élu domicile à l’année dans le lagon de l’île de Kadavu, sur le récif de Great Astrolabe. Peu farouches, elles sont facilement approchables et peuvent mesurer jusqu’à 6 mètres d’envergure.

Pratique: meilleure saison pour nager avec les raies mantas : d’avril à novembre / Température de l’eau : de 26 à 31°C / Niveau de plongée : débutant à confirmé / Y aller : vol Paris-Nadi avec une escale, puis vol Nadi-Kadavu. Pour rejoindre les îles Yasawa, prendre le ferry depuis Nadi / Budget : séjour de 7 nuits à partir de 2700 €.

.

10- Hawaii

La grande particularité de la plongée à Hawaii est la découverte des raies mantas de nuit. Sur Big Island, au large de Kona, les plongeurs et amateurs de snorkeling prennent le départ sur leur bateau au coucher du soleil. Des spots lumineux sont placés dans l’eau, la lumière fait remonter le plancton qui attire les raies mantas. Lors des plongées, en moyenne 5 à 6 d’entre elles peuvent être observées simultanément. Les plus chanceux peuvent assister au ballet d’une trentaine d’individus se régalant de plancton. Lors de ces immersions, les raies, qui mesurent en moyenne 3 mètres d’envergure, passent à quelques centimètres des plongeurs.

Pratique: meilleure saison pour plonger avec les raies mantas : de mai à octobre / Température de l’eau entre 24 et 26°C / Niveau de plongée : débutant à confirmé / Y aller : vol Paris-Kona via San Francisco / Budget : croisière plongée de 7 nuits à partir de 3600 € (vols inclus).

.

POPULAIRE

    10 épaves incontournables des côtes françaises

    10 épaves incontournables des côtes françaises

    10 épaves en France accessibles dès le niveau 1

    10 épaves en France accessibles dès le niveau 1