Agenda

Rana, une jeune tortue soignée à Monaco, retrouve la mer

Il y a 4 semaines

Depuis 2014, la petite tortue caouanne Rana était soignée à l’Institut océanographique de Monaco. Mardi 19 juin, elle a retrouvé la mer après 4 ans de soins.

Le 9 avril 2014, une jeune tortue caouanne est retrouvé en hypothermie, flottant en surface, dans le port de Monaco. Elle n’est alors qu’un bébé, ne mesure que quelques centimètres et se trouve dans un état critique. Amenée aux équipes du musée océanographique, elle est prise en charge et soignée. Baptisée Rana, du nom de sa marraine, une jeune élève passionnée de biologie marine, cette petite tortue va grandir et reprendre des forces au sein du musée.

4 ans après sa découverte dans le port, Rana a bien grandi : 53 cm pour 20 kg ! Elle est en parfaite santé et peut retrouver son milieu naturel. Accompagnée de sa marraine, Rana est transporté à 5 miles des côtes puis relâchée en pleine mer. Rapidement la tortue s’éloigne dans le bleu avant de disparaître de la vue des soigneurs.

Avant le grand départ, des chercheurs du CNRS, avec le soutien de l’association Amis du musée, ont équipé sa carapace d’une balise GPS afin de suivre ses déplacements et d’analyser son comportement en mer. Les données collectées seront précieuses pour mieux comprendre la vie de ces animaux marins.

 

La protection des tortues marine est au cœur des préoccupations de l’institut océanographique, à l’image du centre de soin, attenant au musée, actuellement en construction. Le bâtiment ouvrira ses portes début 2019 et recueillera et soignera les nombreuses tortues retrouvées blessées ou malades sur les côtes, avant de les relâcher. L’idée même de ce centre de soin a germé à l’arrivée de Rana au musée. Elle est ainsi devenue un symbole et a été désignée ambassadrice de la cause des tortues à Monaco.

Enfin les actions en faveur de la protection des tortues ne se limitent pas qu’aux côtes monégasques et françaises.  Les explorations de Monaco, de passage au Cabo Verde, ont soutenu les actions d’ONG présentes sur l’île de Boa Vista et participé aux programmes de préservation de leur milieu, de pose de balises et de protection des nids. Début octobre, de passage en Martinique, les Explorations accompagneront le développement d’un dispositif mené par l’Ifremer : le suivi des tortues en période de ponte ainsi qu’une étude génétique permettant de caractériser les groupes de tortues et leurs interactions à travers le monde.

.

POPULAIRE

    Première diffusion pour le documentaire "700 requins dans la nuit"

    Première diffusion pour le documentaire “700 requins dans la nuit”

    Salon de la plongée 2018 : le bilan en images et les dates pour 2019 !

    Salon de la plongée 2018 : le bilan en images et les dates pour 2019 !