Environnement

Des écovolontaires au secours des coraux en Indonésie

Il y a 4 semaines

Vous êtes passionnés par le monde sous-marin ou la biologie ou vous voulez vous investir dans un projet écologique ? L’association Coral Guardian emmène chaque année, depuis 2010, des écovolontaires en Indonésie : restauration de récifs, travail avec les villageois, sensibilisation… Cette année encore, près de 50 volontaires ont déjà pris la direction de Komodo et Nusa Penida, et il reste encore quelques places jusqu’à mi-novembre pour contribuer à protéger des écosystèmes marins fortement fragilisés.

Pour postuler, pas besoin d’être expert dans un domaine précis. Ces missions sont en effet accessibles au grand public, les phases de travail sur les récifs se font en PMT et en apnée proche de la surface (Coral Guardian réfléchit à la mise en place d’activités incluant la plongée bouteille pour 2018). Par petits groupes de six, vous êtes formé et évalué sur les différentes activités que vous pourriez avoir à remplir. Une fois sur place, vous participez aux activités principales de restauration et mettez vos atouts au service de la mission : si vous maîtrisez bien l’anglais, vous faites le lien avec les habitants, et si vous avez des connaissances en biologie, vous prenez part aux relevés sur le terrain.

Deux missions bien distinctes

La semaine à Komodo, au cœur du pays, est centrée sur la restauration des récifs corallien. La région a souffert de 20 ans de pêche à la dynamite, causant la destruction de l’écosystème sous-marin, la diminution drastique des poissons et des difficultés économiques pour les populations locales vivant principalement de ces ressources marines. Sur place, vous travaillez avec les locaux pour restaurer les récifs (récoltes et transplantation de coraux) et protéger toute la zone.

Sur l’île de Nusa Penida, à l’est de Bali, la mission est plus large et les écovolontaires aident à la gestion des écosystèmes tropicaux. Ce travail regroupe des activités telles que des plantations dans la mangrove, la mise en place d’actions contre la pollution, la fabrication d’huile de coco et la restauration des récifs.

Des bénéfices de chaque côté

Lors de ces deux missions, vous travaillez main dans la main avec les locaux, engagés dans la protection de leurs propres richesses naturelles. Pour l’association Coral Guardian, le but de cette collaboration avec les Indonésiens est qu’ils puissent, sur le long terme, continuer tout ce travail en totale autonomie. Pour ce faire, il est important de sensibiliser les plus jeunes à suivre le même chemin : en participant au programme, vous intervenez dans les écoles afin d’expliquer aux enfants l’importance des coraux dans l’équilibre des ressources sous-marines et leur permettre de développer une certaine sensibilité écologique au milieu qui les entoure.

Chaque mission d’écovolontariat dure sept jours. La semaine passe vite entre le travail, l’apprentissage des bases en biologie et des protocoles de conservation marine, etc. Sur place, vous êtes logé dans des bungalows individuels à Nusa Penida, dans des dortoirs mixtes à Komodo. Vous travaillez environ 6 heures par jour, le reste du temps étant libre. Au bout de cette aventure, vous rédigez un compte-rendu de la semaine, un bon moyen pour l’association d’identifier l’évolution et les résultats de chaque mission, et pour vous de mettre des mots sur cette expérience enrichissante.

Le résultat impressionnant de plusieurs mois de restauration des récifs coralliens à Komodo © Coral Guardian

Le résultat impressionnant de plusieurs mois de restauration des récifs coralliens à Komodo © Coral Guardian

S’engager dans une mission

Si vous souhaitez participez à cette aventure cette année, plusieurs semaines de volontariat sont encore disponibles jusqu’au mois de novembre. Fin 2018, si l’aide des écovolontaires sera toujours la bienvenue, les habitants de Komodo devraient être totalement investis et autonomes dans leur mission de protection et restauration de l’écosystème sous-marin. De nouveaux projets de ce type, dans d’autres pays, sont à l’étude par l’association Coral Guardian.

Pratique : prix d’une semaine à Komodo ou Nusa Penida, 990 € (*336 € après déduction fiscale).  Repas et logement inclus. Les réservation pour la saison 2018 sont également ouvertes.

Plus d’infos sur ces missions : www.coralguardian.org

Margot Harty

POPULAIRE