Agenda

Championnats du monde d’apnée CMAS : retour triomphant des Français   

Il y a 1 année

Du 6 au 12 juin 2016, l’équipe de France d’apnée était en Italie, où se déroulaient les championnats du monde. Avec trois médailles d’or, trois médailles d’argent mais surtout deux records mondiaux, les apnéistes français peuvent être fiers de leur palmarès. Plongez ! revient sur cette compétition avec Olivier Elu, nouveau champion du monde d’apnée dynamique sans palme.

Si les Français étaient bien moins nombreux qu’en 2015, ils n’ont pas démérité, au contraire ! Malgré quelques déceptions, parmi lesquelles la disqualification d’Arthur Guérin-Boëri en apnée dynamique sans palme (DNF), on retiendra surtout les records du monde battus par deux des athlètes français présents à Lignano.

– Olivier Elu, malgré la pression, a réussi à passer 189,65 mètres en DNF. Une belle performance sur laquelle il était attendu : « C’est ma deuxième participation aux mondiaux, la première fois j’étais un inconnu, un challenger et j’avais eu la médaille d’argent. Cette année j’étais bien plus attendu, ce qui ne faisait qu’ajouter de la pression. »

– Arthur Guérin-Boëri, quant à lui, a offert un spectacle des plus impressionnants en apnée dynamique avec palme (DYN). L’apnéiste français a retenu son souffle sur 300 mètres, une prouesse technique, sportive et morale mais aussi « une très belle revanche sur sa disqualification dans l’épreuve précédente », selon son compère Olivier Elu.

Olivier Elu

Olivier Elu remporte la médaille d’or en apnée dynamique sans palme et bat le record du monde ©FFESSM

Un beau moment de sport

Si les Français sont connus pour être de très bons apnéistes il n’était pas forcément joué d’avance qu’ils explosent ainsi les records mondiaux. Olivier Elu a voulu prendre un risque stratégique en annonçant une longueur de 175 mètres. Une annonce très élevée par rapport aux autres compétiteurs. Cette décision lui permettait de passer en dernier mais augmentait la pression déjà importante : « je me suis dit, mince ! si je n’y arrive pas j’aurais vraiment honte. » Pour gérer le stress et pousser sa concentration il trouve dans le fond de l’eau un repère indiquant le point à passer pour arriver premier. Le sportif français revient sur ce moment : « les 50 premiers mètres j’ai envie de respirer, ensuite ça va beaucoup mieux. Je commence à éprouver quelques difficultés à 150 mètres. 175 mètres… j’ai encore assez d’énergie pour continuer. Et puis je vois le repère sur le sol et là je comprends… »

Une importante cohésion chez les Français 

On le sait, l’apnée n’est pas qu’un effort physique à fournir, c’est aussi et surtout une épreuve mentale. Et sans un soutien et la présence de ses camarades, il est difficile d’aller au bout de soi-même. Cette atmosphère se ressent quand Olivier Elu revit l’exploit sportif d’Arthur Guérin-Boëri : « C’était fantastique, on avait tous les larmes aux yeux en le voyant avancer, c’est comme si chaque membre de l’équipe l’avait fait avancer un peu plus loin par la pensée. Quand il a réussi, j’ai ressenti autant de plaisir que si ça avait été moi au bout des palmes. »  Entre les apnéistes français régnait un très bel esprit d’équipe et une grande cohésion. Les autres membres de l’équipe, sa famille, l’esprit de camaraderie inspiré par leur coach, Christian Vogler, ou encore la solidarité des clubs d’apnée lyonnais, Olivier Elu sait que toutes ces personnes derrière lui ont eu un rôle dans son incroyable performance : « L’apnée est une discipline tellement difficile. Si les soutiens ne sont pas là, s’il n’y a personne au bord du bassin, on abandonne. Je le dois à eux si je suis arrivé aussi loin. » Une belle leçon d’humilité et de solidarité de la part d’une équipe française revenue les mains pleines de médailles.

Palmarès des Français aux championnats du monde CMAS :

– Arthur Guérin-Boëri médaille d’or et record du monde en apnée dynamique avec palmes (300 mètres)
– Olivier Elu médaille d’or et record du monde en apnée dynamique sans palme (189,65 mètres)
– Vincent Mathieu médaille d’or en apnée statique (8’40)
– Jean-Baptiste Savornin médaille d’argent en apnée statique (8’31)
– Magalie Siterre médaille d’argent en apnée statique (6’43)
– Kevin Provenzani médaille d’argent et record de France en 16x50m apnée (10’33)

 

Margot Harty

 

 

POPULAIRE

    Deep : une mini-série qui met l’apnée sur le devant de la scène

    Deep : une mini-série qui met l’apnée sur le devant de la scène

    Plongée souterraine : Frédéric Swierczynski prêt pour une plongée à -300 mètres !

    Plongée souterraine : Frédéric Swierczynski prêt pour une plongée à -300 mètres !